Cynthia Bolingo a amélioré son record de Belgique du 400m lundi à Nancy, en France. En 50.29, Bolingo pulvérise déjà sa marque de 50.72, établie samedi à Heusden, et signe le meilleur chrono européen de l'année.

Samedi, lors de la Nuit de l'athlétisme, Bolingo avait amélioré son propre record national du 400 mètres en s'imposant en 50.72. Elle avait conquis le record le 1er juin à Montreuil (France) en courant en 50.75, effaçant la marque de 51.45 détenue par Kim Gevaert depuis le 8 mai 2005. A peine deux jours plus tard, elle a déjà pulvérisé ce record avec un temps canon, 50.29, le meilleur chrono européen de 2021. C'est la première fois depuis l'ancienne championne olympique britannique Christine Ohuruogu en 2015 qu'une athlète européenne court aussi vite.

Au classement mondial de l'année, Bolingo est seizième. Mais sur la liste "nettoyée" comprenant seulement les athlètes sélectionnées pour Tokyo, elle figure au huitième rang.

Cynthia Bolingo a amélioré son record de Belgique du 400m lundi à Nancy, en France. En 50.29, Bolingo pulvérise déjà sa marque de 50.72, établie samedi à Heusden, et signe le meilleur chrono européen de l'année. Samedi, lors de la Nuit de l'athlétisme, Bolingo avait amélioré son propre record national du 400 mètres en s'imposant en 50.72. Elle avait conquis le record le 1er juin à Montreuil (France) en courant en 50.75, effaçant la marque de 51.45 détenue par Kim Gevaert depuis le 8 mai 2005. A peine deux jours plus tard, elle a déjà pulvérisé ce record avec un temps canon, 50.29, le meilleur chrono européen de 2021. C'est la première fois depuis l'ancienne championne olympique britannique Christine Ohuruogu en 2015 qu'une athlète européenne court aussi vite. Au classement mondial de l'année, Bolingo est seizième. Mais sur la liste "nettoyée" comprenant seulement les athlètes sélectionnées pour Tokyo, elle figure au huitième rang.