Pourquoi avez-vous opté pour Lotus ? C'est apparemment un bon choix maintenant mais c'était moins évident l'année dernière. Kimi Räikkönen : Je n'avais pas beaucoup d'options. J'ai essayé de choisir la meilleure, sachant que nul n'est à l'abri d'une erreur, mais tout s'est bien passé dès le début des négociations. Il n'y avait cependant aucune garantie de résultats.

Pourquoi Lotus est-il plus performant que prévu ?

Les pneus semblent nous convenir, même s'ils nous ont posé des problèmes, comme à toutes les écuries.

Vous voyez-vous lutter pour le titre mondial ?

Faisons de notre mieux et on verra bien. Lutter pour les premières places ne dépend que de nous.

Vous avez été champion du monde en 2007. Un second titre serait-il spécial ?

Ce serait beau mais ce n'est pas essentiel. Tant mieux si je gagne mais dans le cas contraire, je ne vais pas bouleverser ma vie non plus. Cela ne ferait pas de moi un homme plus heureux. La victoire est fantastique mais ce n'est pas le plus important dans la vie.

Qu'est-ce ?

L'essentiel ? Être heureux de ce qu'on fait.

Quelles sont vos priorités dans la vie ?

Aucune n'émerge vraiment. Tous les jours ne sont pas super mais je suis content de ce que je fais.

Vous entretenez de bonnes relations avec Sebastian Vettel. A-t-il changé depuis qu'il roule en F1 ?

Nous ne nous voyons pas tellement en dehors des circuits mais je le trouve très agréable. En l'espace de quatre ans, il a mûri et il connaît mieux son sport. Pour le reste, il n'a pas changé. Il est mon meilleur ami en Formule 1 mais je n'ai rien contre les autres.

Pourriez-vous piloter à ses côtés chez Red Bull ?

J'ignore ce que l'avenir me vaudra. Il y a toujours des rumeurs mais le fait est que je suis sous contrat jusqu'en 2014. On avisera à ce moment.

PAR MARCO CANSECO

Pourquoi avez-vous opté pour Lotus ? C'est apparemment un bon choix maintenant mais c'était moins évident l'année dernière. Kimi Räikkönen : Je n'avais pas beaucoup d'options. J'ai essayé de choisir la meilleure, sachant que nul n'est à l'abri d'une erreur, mais tout s'est bien passé dès le début des négociations. Il n'y avait cependant aucune garantie de résultats. Pourquoi Lotus est-il plus performant que prévu ? Les pneus semblent nous convenir, même s'ils nous ont posé des problèmes, comme à toutes les écuries. Vous voyez-vous lutter pour le titre mondial ? Faisons de notre mieux et on verra bien. Lutter pour les premières places ne dépend que de nous. Vous avez été champion du monde en 2007. Un second titre serait-il spécial ? Ce serait beau mais ce n'est pas essentiel. Tant mieux si je gagne mais dans le cas contraire, je ne vais pas bouleverser ma vie non plus. Cela ne ferait pas de moi un homme plus heureux. La victoire est fantastique mais ce n'est pas le plus important dans la vie. Qu'est-ce ? L'essentiel ? Être heureux de ce qu'on fait. Quelles sont vos priorités dans la vie ? Aucune n'émerge vraiment. Tous les jours ne sont pas super mais je suis content de ce que je fais. Vous entretenez de bonnes relations avec Sebastian Vettel. A-t-il changé depuis qu'il roule en F1 ? Nous ne nous voyons pas tellement en dehors des circuits mais je le trouve très agréable. En l'espace de quatre ans, il a mûri et il connaît mieux son sport. Pour le reste, il n'a pas changé. Il est mon meilleur ami en Formule 1 mais je n'ai rien contre les autres. Pourriez-vous piloter à ses côtés chez Red Bull ? J'ignore ce que l'avenir me vaudra. Il y a toujours des rumeurs mais le fait est que je suis sous contrat jusqu'en 2014. On avisera à ce moment. PAR MARCO CANSECO