En 1995, Alberto Puig a été le premier Espagnol à remporter le GP de son pays en 500 cc mais, deux ans plus tard, un grave accident, qui a failli lui coûter une jambe, l'a contraint à mettre fin à sa carrière.

Il a décidé de se consacrer à la découverte de talents. En l'espace d'un an, il avait déjà repéré deux pilotes d'avenir : Dani Pedrosa et Toni Elias. Il a également lancé la carrière de l'Australien Casey Stoner, champion du monde en 2007 et en 2011. L'Espagnol Sete Gibernau, un autre poulain de Puig, talonne Valentino Rossi depuis des années, sans jamais parvenir à écarter l'Italien du titre mondial.

Puig n'a réussi à faire monter un compatriote sur la plus haute marche du podium qu'après l'éclosion de Jorge Lorenzo, champion en 2010 et en 2012. La relève est déjà assurée avec Marc Marquez, qui n'a encore que vingt ans.

Puig garde encore d'autres promesses sous la manche : Alex Rins, Maverick Vinales et Alex Marquez, le frère de Marc, s'aguerrissent en Moto3.

PAR STEVE VAN HERPE

En 1995, Alberto Puig a été le premier Espagnol à remporter le GP de son pays en 500 cc mais, deux ans plus tard, un grave accident, qui a failli lui coûter une jambe, l'a contraint à mettre fin à sa carrière. Il a décidé de se consacrer à la découverte de talents. En l'espace d'un an, il avait déjà repéré deux pilotes d'avenir : Dani Pedrosa et Toni Elias. Il a également lancé la carrière de l'Australien Casey Stoner, champion du monde en 2007 et en 2011. L'Espagnol Sete Gibernau, un autre poulain de Puig, talonne Valentino Rossi depuis des années, sans jamais parvenir à écarter l'Italien du titre mondial. Puig n'a réussi à faire monter un compatriote sur la plus haute marche du podium qu'après l'éclosion de Jorge Lorenzo, champion en 2010 et en 2012. La relève est déjà assurée avec Marc Marquez, qui n'a encore que vingt ans. Puig garde encore d'autres promesses sous la manche : Alex Rins, Maverick Vinales et Alex Marquez, le frère de Marc, s'aguerrissent en Moto3. PAR STEVE VAN HERPE