Lundi dernier, on a appris que Vanessa Bryant, la veuve de Kobe Bryant, et les gestionnaires de son héritage ont mis un terme formel à leurs relations avec Nike. C'est surprenant dans la mesure où elles remontaient à 2003, quand le joueur des LA Lakers avait quitté Adidas pour chausser les légendaires Swoosh. Avec succès, p...

Lundi dernier, on a appris que Vanessa Bryant, la veuve de Kobe Bryant, et les gestionnaires de son héritage ont mis un terme formel à leurs relations avec Nike. C'est surprenant dans la mesure où elles remontaient à 2003, quand le joueur des LA Lakers avait quitté Adidas pour chausser les légendaires Swoosh. Avec succès, pour les deux parties. The Black Mamba a signé son dernier contrat de cinq ans avec Nike en 2016, juste après ses adieux à la NBA. Il est, avec Michael Jordan, le seul basketteur de NBA à avoir conclu pareil contrat avec un équipementier au terme de sa carrière. Le contrat a pris fin, ce qu'on subodorait depuis longtemps. Juste avant son décès, selon la rumeur, Bryant était mécontent de son partenariat avec Nike, notamment parce que la firme avait réduit la production de ses chaussures au terme de sa carrière. On racontait déjà que la star des Lakers avait l'intention de lancer sa propre marque, Mamba, en référence à son surnom. Ses projets se sont concrétisés après sa mort en janvier 2020: durant l'année écoulée, la Kobe Bryant LLC ( Limited Liability Company) avait introduit treize demandes de patentes pour des chaussures et des vêtements. La moitié d'entre elles concernait des chaussures pour enfants, parmi lesquelles Lil Mamba et Manbacita, les surnoms de Gianna, la fille de Bryant, une basketteuse très prometteuse qui a succombé avec son père dans le crash de l'hélicoptère. Vanessa a l'intention d'honorer et d'entretenir la mémoire de son mari Kobe et de leur fille Gigi. Tout en gagnant beaucoup d'argent. On n'attend plus que l'annonce officielle de la nouvelle marque Mamba.