"L'autre nuit, je discutais avec Bob (Bowman, son entraîneur, ndlr) et il y a un truc qui m'est venu en tête : +ça fait un sacré paquet de médailles !+", s'est amusé Phelps (31 ans) en conférence de presse. "On a quand même un paquet de médailles. C'est juste irréel", a-t-il estimé.

Phelps a commencé mardi par une médaille d'or sur 200 m papillon, un titre olympique qui lui tient particulièrement à coeur et qui lui avait échappé aux Jeux de Londres en 2012, au profit du Sud-Africain Chad Le Clos. "Je voulais tellement l'avoir à nouveau cette médaille. Je me fiche du chrono, je suis juste heureux de l'avoir gagnée", a-t-il souligné.

Phelps a ensuite expliqué que lorsqu'il est revenu s'entraîner avec Bowman en 2014 après avoir pris dans un premier temps sa retraite en 2012, il lui a dit qu'il "voulait plus que tout ce 200 m papillon". L'Américain a connu mardi une journée dorée mais particulièrement éprouvante, en débutant avec ce 200 m papillon qui lui a pris beaucoup d'énergie pour terminer avec un relais 4x200 m libre de folie. "Je suis si fatigué...", a glissé la légende Phelps, 25 médailles olympiques tous métaux confondus, de retour dès mercredi dans le bassin pour les séries du 200 m 4 nages.