Ancien rugbyman en fauteuil roulant, sport pour lequel il participa aux Jeux d'Athènes en 2004 et Londres en 2012, Peter Genyn a été sacré champion du monde du 100 m et du 400 m en 2015.

C'est la 4e médaille belge aux Jeux de Rio après la médaille d'argent de Marieke Vervoort sur 400m en chaise roulante en athlétisme et les médailles d'or de Florian Van Acker (C11) et Laurens Devos (C9) en tennis de table.

"Quel stress un homme peut-il supporter ?"

Avec un chrono de 21.15, il signe même un nouveau record paralympique. "Tous les efforts effectués en préparation ont payé, s'est-il réjouit, après avoir devancé l'Algérien Mohamed Berrahal et le Mexicain Edgar Cesareo Navarro Sanchez. Le champion olympique de Londres et le détenteur du record du monde, le Finlandais Toni Piispanen a du se contenter de la 4e place.

"C'est vraiment super", a ajouté Peter Genyn. "Tout a été parfait, je n'ai commis aucune faute. Mais quel stress un homme peut-il supporter ? C'était terrible. Je savais que j'étais bien physiquement. Mais il faut en plus avoir le mental. Nous avons beaucoup travaillé mon départ. Cela a payé", a expliqué encore Peter Genyn qui a disputé les jeux Paralympiques de 2004 et 2012 avec l'équipe de rugby.

L'athlète belge de Kalmthout qui souffre de tétraplégie depuis 1993, n'ayant pas de possibilité de mouvement de la poitrine jusqu'au pieds, a avoué s'être entraîné six jours sur sept pour ces jeux Paralympiques. "J'ai tout fait pour cela. Malgré la chaleur, j'ai couru avec des manches longues. C'est nécessaire, sinon tu te brûles de suite les bras."

Peter Genyn sera encore en piste sur 400m. "Je suis aussi le favori, mais j'espère avoir moins de stress. Nous avons une fantastique délégation ici. Tout le monde s'entend bien."

Ancien rugbyman en fauteuil roulant, sport pour lequel il participa aux Jeux d'Athènes en 2004 et Londres en 2012, Peter Genyn a été sacré champion du monde du 100 m et du 400 m en 2015. C'est la 4e médaille belge aux Jeux de Rio après la médaille d'argent de Marieke Vervoort sur 400m en chaise roulante en athlétisme et les médailles d'or de Florian Van Acker (C11) et Laurens Devos (C9) en tennis de table. Avec un chrono de 21.15, il signe même un nouveau record paralympique. "Tous les efforts effectués en préparation ont payé, s'est-il réjouit, après avoir devancé l'Algérien Mohamed Berrahal et le Mexicain Edgar Cesareo Navarro Sanchez. Le champion olympique de Londres et le détenteur du record du monde, le Finlandais Toni Piispanen a du se contenter de la 4e place. "C'est vraiment super", a ajouté Peter Genyn. "Tout a été parfait, je n'ai commis aucune faute. Mais quel stress un homme peut-il supporter ? C'était terrible. Je savais que j'étais bien physiquement. Mais il faut en plus avoir le mental. Nous avons beaucoup travaillé mon départ. Cela a payé", a expliqué encore Peter Genyn qui a disputé les jeux Paralympiques de 2004 et 2012 avec l'équipe de rugby. L'athlète belge de Kalmthout qui souffre de tétraplégie depuis 1993, n'ayant pas de possibilité de mouvement de la poitrine jusqu'au pieds, a avoué s'être entraîné six jours sur sept pour ces jeux Paralympiques. "J'ai tout fait pour cela. Malgré la chaleur, j'ai couru avec des manches longues. C'est nécessaire, sinon tu te brûles de suite les bras." Peter Genyn sera encore en piste sur 400m. "Je suis aussi le favori, mais j'espère avoir moins de stress. Nous avons une fantastique délégation ici. Tout le monde s'entend bien."