"Après quelques jours, tout était à nouveau plus clair dans mon esprit. Même si j'étais en première analyse déçue de ne pas avoir franchi 2 mètres, l'objectif que je m'étais fixée, je suis finalement encore la n°5 mondiale au vu du verdict de la plus grande des compétitions qui existe. Les trois médaillées ont en outre signé une excellente prestation. La déception est inhérente à une ambition saine en matière sportive, mais il convient ensuite d'oser se fixer de nouveaux objectifs."

Il reste une épreuve à Tia Hellebaut cette année pour enfin franchir cette barre à 2 mètres: le Van Damme du 7 septembre au Stade Roi Baudouin. Elle y retrouvera Anna Chicherova et Svetlana Shkolina (respectivement 1-ère et 3-ème à Londres), ainsi que Chaunte Howard-Lowe.

Au soir du Memorial Tia Hellebaut pensera déjà à... Göteborg ! "La ville où j'ai pris conscience que je pouvais réaliser quelque chose dans mon sport lors de l'Euro espoirs de 1999", se souvient-elle. "J'y ai également remporté ma première médaille d'or lors d'un championnat sept ans plus tard. Y retourner est donc tout à fait logique..."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"Après quelques jours, tout était à nouveau plus clair dans mon esprit. Même si j'étais en première analyse déçue de ne pas avoir franchi 2 mètres, l'objectif que je m'étais fixée, je suis finalement encore la n°5 mondiale au vu du verdict de la plus grande des compétitions qui existe. Les trois médaillées ont en outre signé une excellente prestation. La déception est inhérente à une ambition saine en matière sportive, mais il convient ensuite d'oser se fixer de nouveaux objectifs." Il reste une épreuve à Tia Hellebaut cette année pour enfin franchir cette barre à 2 mètres: le Van Damme du 7 septembre au Stade Roi Baudouin. Elle y retrouvera Anna Chicherova et Svetlana Shkolina (respectivement 1-ère et 3-ème à Londres), ainsi que Chaunte Howard-Lowe. Au soir du Memorial Tia Hellebaut pensera déjà à... Göteborg ! "La ville où j'ai pris conscience que je pouvais réaliser quelque chose dans mon sport lors de l'Euro espoirs de 1999", se souvient-elle. "J'y ai également remporté ma première médaille d'or lors d'un championnat sept ans plus tard. Y retourner est donc tout à fait logique..." Sportfootmagazine.be, avec Belga