Les Belges Tim Brys et Niels Van Zandweghe ont pris la 5e place de la finale olympique de l'épreuve du deux de couple poids légers en aviron, jeudi aux Jeux Olympiques de Tokyo.

La médaille d'or est revenue aux Irlandais Fintan McCarthy et Paul O'Donovan. Ils se sont imposés en 6.06.43, eux qui avaient battu le record du monde (6:05.33) en demi-finales.

Les Allemands Jonathan Rommelmann et Jason Osborne, 2e en 6:07.29, prennent la médaille d'argent. Le bronze va aux Italiens Stefano Oppo et Pietro Ruta, 3e en 6:14.30. Les Tchèques Jiri Simanek et Miroslav Vrastil se classent 4e en 6:16.42, devant Tim Brys et Niels Van Zandweghe, qui terminent 5e en 6:18.10. Les Uruguayens Bruno Cetraro Berriolo et Felipe Kluver Ferreira sont 6e en 6:24.21.

Tim Brys et Niels Van Zandweghe disputent leurs premiers et derniers Jeux ensemble, le duo se séparant après Tokyo. La paire belge avait décroché la médaille de bronze aux Mondiaux 2018 et à l'Euro 2019 et 2020.

UN COULOIR DEFAVORABLE

Tim Brys et Niels Van Zandweghe voulaient terminer leur collaboration du deux de couple poids légers par une médaille olympique, mais ils ont dû se contenter de la cinquième place jeudi. Ils se sont plaints sur le couloir défavorable sur lequel ils ont dû concourir. Leur entraîneur, Frans Claes, a dit comprendre leur frustration.

"Les conditions météorologiques n'étaient pas vraiment bonnes. Je ne veux pas m'en servir comme excuse, mais c'est le cas. Les Tchèques (quatrièmes de la finale, ndlr) nous ont battus aujourd'hui pour la première fois en cinq ans alors que les garçons ont donné tout ce qu'ils avaient, ils n'en pouvaient vraiment plus. Cela en dit long", a observé Claes. Brys et Van Zandweghe savaient que les champions du monde irlandais McCarthy et Donovan et les Allemands Rommelmann et Osborne seraient probablement trop forts. Ces deux équipages ont remporté l'argent et l'or. "Mais derrière eux, nous visions les places trois à cinq, et surtout la trois", a expliqué Claes. "Avec les Italiens (Oppo et Ruta, qui ont remporté le bronze), c'est toujours un combat jusqu'à l'arrivée et ce n'était pas possible aujourd'hui. Cela provoque un peu de frustration. Si vous êtes dans le couloir six et que le vent souffle dessus comme c'est le cas maintenant, c'est toujours un inconvénient. Quoi qu'il en soit, c'est un sport de plein air et nous devons l'accepter." Pour Brys et Van Zandweghe, les Jeux devaient être le couronnement d'un partenariat de longue date. Ensemble, ils ont remporté le bronze à la Coupe du monde et aux Championnats d'Europe et ils ont remporté la Coupe du monde. "Ils voulaient le terminer d'une belle manière aux Jeux et malheureusement, cela laisse un arrière-goût un peu amer. Mais ce sentiment va s'estomper. Ils n'ont rien à se reprocher."

Les Belges Tim Brys et Niels Van Zandweghe ont pris la 5e place de la finale olympique de l'épreuve du deux de couple poids légers en aviron, jeudi aux Jeux Olympiques de Tokyo. La médaille d'or est revenue aux Irlandais Fintan McCarthy et Paul O'Donovan. Ils se sont imposés en 6.06.43, eux qui avaient battu le record du monde (6:05.33) en demi-finales. Les Allemands Jonathan Rommelmann et Jason Osborne, 2e en 6:07.29, prennent la médaille d'argent. Le bronze va aux Italiens Stefano Oppo et Pietro Ruta, 3e en 6:14.30. Les Tchèques Jiri Simanek et Miroslav Vrastil se classent 4e en 6:16.42, devant Tim Brys et Niels Van Zandweghe, qui terminent 5e en 6:18.10. Les Uruguayens Bruno Cetraro Berriolo et Felipe Kluver Ferreira sont 6e en 6:24.21. Tim Brys et Niels Van Zandweghe disputent leurs premiers et derniers Jeux ensemble, le duo se séparant après Tokyo. La paire belge avait décroché la médaille de bronze aux Mondiaux 2018 et à l'Euro 2019 et 2020. UN COULOIR DEFAVORABLE Tim Brys et Niels Van Zandweghe voulaient terminer leur collaboration du deux de couple poids légers par une médaille olympique, mais ils ont dû se contenter de la cinquième place jeudi. Ils se sont plaints sur le couloir défavorable sur lequel ils ont dû concourir. Leur entraîneur, Frans Claes, a dit comprendre leur frustration. "Les conditions météorologiques n'étaient pas vraiment bonnes. Je ne veux pas m'en servir comme excuse, mais c'est le cas. Les Tchèques (quatrièmes de la finale, ndlr) nous ont battus aujourd'hui pour la première fois en cinq ans alors que les garçons ont donné tout ce qu'ils avaient, ils n'en pouvaient vraiment plus. Cela en dit long", a observé Claes. Brys et Van Zandweghe savaient que les champions du monde irlandais McCarthy et Donovan et les Allemands Rommelmann et Osborne seraient probablement trop forts. Ces deux équipages ont remporté l'argent et l'or. "Mais derrière eux, nous visions les places trois à cinq, et surtout la trois", a expliqué Claes. "Avec les Italiens (Oppo et Ruta, qui ont remporté le bronze), c'est toujours un combat jusqu'à l'arrivée et ce n'était pas possible aujourd'hui. Cela provoque un peu de frustration. Si vous êtes dans le couloir six et que le vent souffle dessus comme c'est le cas maintenant, c'est toujours un inconvénient. Quoi qu'il en soit, c'est un sport de plein air et nous devons l'accepter." Pour Brys et Van Zandweghe, les Jeux devaient être le couronnement d'un partenariat de longue date. Ensemble, ils ont remporté le bronze à la Coupe du monde et aux Championnats d'Europe et ils ont remporté la Coupe du monde. "Ils voulaient le terminer d'une belle manière aux Jeux et malheureusement, cela laisse un arrière-goût un peu amer. Mais ce sentiment va s'estomper. Ils n'ont rien à se reprocher."