Le G.O.A.T. (the Greatest of all time), le meilleur joueur de tous les temps du football américain, Tom Brady n'enlèvera pas cette année son huitième Super Bowl, le finale du championnat de football américain. Le charismatique quarterback des Tampa Bay Buccaneers, âgé de 44 ans, ne signera donc pas non plus un doublé avec la franchise floridienne. Dimanche, en demi-finales de la Conférence NFC, les champions en titre ont été battus à domicile 27-30 par les Los Angeles Rams. Et cela en dépit d'une belle remontée puisque Brady et ses équipiers ont été menés 3-27 à 18 minutes de la fin du match. C'est finalement à l'ultime seconde sur un field goal de Matt Gay que les Rams ont obtenu le billet pour la finale de la NFC. Déjà la question de savoir s'il s'agissait du dernier match de Tom Brady se pose. L'intéressé s'est refusé d'y répondre.

Les Rams seront opposés aux San Francisco 49ers qui sont parvenus à s'imposer dans le "frigo" des Green Bay Packers 10-13. Là encore un tir entre les poteaux, dans les derniers instants, de Robbie Gould le bien nommé, a qualifié les 49ers.

Dans l'autre conférence, l'AFC, les Cincinnati Bengals ont signé la troisième victoire en déplacement de ces "quarts de finale" aux dépens des Tennessee Titans qu'ils ont défaits 16-19. Et bien entendu, c'est à l'expiration du temps imparti que la décision est tombée. Le coup de botte d'Evan Mc Pherson a été déterminant. Les Bengals iront maintenant défier Kansas City qui se retrouve pour la quatrième année consécutive à ce stade de la compétition.

Les Chiefs ont eu besoin de la prolongation avant de faire rendre raison aux Buffalo Bills 42-36. Le match exceptionnel a déjà été qualifié de match de l'année et de Super Bowl avant l'heure. Josh Allen, le QB des Bills, a pourtant inscrit deux TD dans les deux dernières minutes et son équipe menait 33-36 à 13 secondes de la conclusion. Évidemment, un field goal des Chiefs, à l'ultime seconde, a ruiné leurs espoirs et envoyé les deux équipes à l'overtime. Recevant le ballon pour aborder celui-ci (décision prise à pile ou face), Kansas City n'a pas laissé passer cette chance. Le talentueux QB des Chiefs Patrick Mahomes en huit actions a placé le ballon dans les mains de Travis Kelce dans l'en-but et du coup en finale de l'AFC. Kansas City a désormais le statut de favori pour une troisième participation consécutive au Super Sunday avec la perspective d'un second sacre en trois ans.

Le G.O.A.T. (the Greatest of all time), le meilleur joueur de tous les temps du football américain, Tom Brady n'enlèvera pas cette année son huitième Super Bowl, le finale du championnat de football américain. Le charismatique quarterback des Tampa Bay Buccaneers, âgé de 44 ans, ne signera donc pas non plus un doublé avec la franchise floridienne. Dimanche, en demi-finales de la Conférence NFC, les champions en titre ont été battus à domicile 27-30 par les Los Angeles Rams. Et cela en dépit d'une belle remontée puisque Brady et ses équipiers ont été menés 3-27 à 18 minutes de la fin du match. C'est finalement à l'ultime seconde sur un field goal de Matt Gay que les Rams ont obtenu le billet pour la finale de la NFC. Déjà la question de savoir s'il s'agissait du dernier match de Tom Brady se pose. L'intéressé s'est refusé d'y répondre. Les Rams seront opposés aux San Francisco 49ers qui sont parvenus à s'imposer dans le "frigo" des Green Bay Packers 10-13. Là encore un tir entre les poteaux, dans les derniers instants, de Robbie Gould le bien nommé, a qualifié les 49ers. Dans l'autre conférence, l'AFC, les Cincinnati Bengals ont signé la troisième victoire en déplacement de ces "quarts de finale" aux dépens des Tennessee Titans qu'ils ont défaits 16-19. Et bien entendu, c'est à l'expiration du temps imparti que la décision est tombée. Le coup de botte d'Evan Mc Pherson a été déterminant. Les Bengals iront maintenant défier Kansas City qui se retrouve pour la quatrième année consécutive à ce stade de la compétition. Les Chiefs ont eu besoin de la prolongation avant de faire rendre raison aux Buffalo Bills 42-36. Le match exceptionnel a déjà été qualifié de match de l'année et de Super Bowl avant l'heure. Josh Allen, le QB des Bills, a pourtant inscrit deux TD dans les deux dernières minutes et son équipe menait 33-36 à 13 secondes de la conclusion. Évidemment, un field goal des Chiefs, à l'ultime seconde, a ruiné leurs espoirs et envoyé les deux équipes à l'overtime. Recevant le ballon pour aborder celui-ci (décision prise à pile ou face), Kansas City n'a pas laissé passer cette chance. Le talentueux QB des Chiefs Patrick Mahomes en huit actions a placé le ballon dans les mains de Travis Kelce dans l'en-but et du coup en finale de l'AFC. Kansas City a désormais le statut de favori pour une troisième participation consécutive au Super Sunday avec la perspective d'un second sacre en trois ans.