Le Team Belgium part avec des ambitions réalistes aux Jeux Paralympiques (24 août-5 septembre) de Tokyo, également reportés d'un an. Il y a cinq ans, la délégation paralympique est revenue de Rio de Janeiro avec onze médailles. Cette fois, l'objectif est de dix médailles. Mais le potentiel est là pour en décrocher plus.

Avec les pongistes Laurens Devos et Florian Van Acker, le sprinter en fauteuil roulant Peter Genyn et la cavalière Michèle George, les quatre champions olympiques d'il y a cinq ans font à nouveau partie de la sélection belge pour Tokyo.

Laurens Devos, 21 ans, et Florian Van Acker, 24 ans, sont impatients de prolonger leurs titres olympiques. Les adolescents de Rio sont devenus adultes et ont tous deux progressé et sont champions du monde en titre dans leur catégorie, respectivement TT9 et TT11.

Peter Genyn, 44 ans, a remporté deux médailles d'or au Brésil, sur 100 et 400 mètres, et vise les 100 et 200 mètres au Japon. L'Anversois est entre temps devenu champion du monde de la catégorie T51 en 2019 et champion d'Europe en juin de cette année. Sur 100 mètres, il a remporté l'argent à chaque fois. Avec 19.71 et 36.62, Genyn est le détenteur du record du monde sur les deux distances.

En para-athlétisme, la Belgique a un deuxième grand candidat à la médaille en la personne de Gitte Haenen. L'Anversoise, 35 ans, a décroché l'argent au saut en longueur et le bronze au 100 mètres lors des Championnats du monde 2019.

Pour sa part, désignée comme l'un des deux porte-drapeaux Michèle George, 47 ans, a remporté l'or dans le freestyle et l'argent dans le programme imposé en para-dressage à Rio. À Londres en 2012, elle avait remporté l'or dans les deux disciplines. Après s'être séparée de son cheval "Rainman", elle concourra avec un nouveau cheval, "Best of 8" à Tokyo avec qui elle a déjà décroché le bronze aux Championnats d'Europe 2019 dans la catégorie Grade V.

Toujours à l'Euro, Manon Claeys (grade IV) et Barbara Minneci (grade III) ont remporté deux médailles chacune. Pour Claeys, 35 ans, ce fut l'argent et le bronze, pour Minneci, 52 ans, deux fois le bronze. L'année dernière, Claeys a également conquis deux médailles d'or et deux médailles d'argent dans le circuit CPEDI***, le plus haut niveau après les Championats du monde et les Championnats d'Europe. George a fait aussi bien que Claeys.

null, iStock
null © iStock

On peut également attendre beaucoup du joueur de tennis en fauteuil roulant Joachim Gérard, qui a remporté le bronze en simple à Rio. Le Bruxellois, 32 ans, a également atteint les quarts de finale à Londres en 2012. Il n'a cessé de progresser ces dernières années et a remporté ses deux premiers titres du Grand Chelem en simple cette année à l'Open d'Australie et à Wimbledon.

Avec Jef Vandorpe, Gérard a également de réelles chances de médailles en double. En double, il a déjà remporté trois des quatre tournois du Grand Chelem, à savoir l'Open d'Australie, Roland Garros et Wimbledon.

En cyclisme, il faudra suivre Ewoud Vromant (MC2). L'année dernière, lors des Championnats du monde sur piste au Canada, il a remporté l'or dans la poursuite sur 3 km, et ce en établissant un nouveau record du monde. Au début de l'année, Vromant, 37 ans, a remporté la médaille de bronze dans la course sur route lors des championnats du monde.

Lors de ces championnats du monde de paracyclisme, Tim Celen (MT2) a brillé avec l'or et il y a eu deux médailles de bronze pour Maxime Hordies (MH1), à la fois dans le contre-la-montre et dans la course sur route. Griet Hoet (WB), avec la pilote Anneleen Monsieur, a remporté le bronze dans la poursuite individuelle et l'argent dans le sprint (épreuve non paralympique) au début de 2020 et peut certainement espérer des médailles à Tokyo.

Et puis il y a l'équipe de goalball du capitaine et co-porteur de drapeau Bruno Vanhove: les Belgians Bulls chercheront à améliorer leur septième place lors de leur précédente participation aux Jeux de Londres 2012.

Le Team Belgium part avec des ambitions réalistes aux Jeux Paralympiques (24 août-5 septembre) de Tokyo, également reportés d'un an. Il y a cinq ans, la délégation paralympique est revenue de Rio de Janeiro avec onze médailles. Cette fois, l'objectif est de dix médailles. Mais le potentiel est là pour en décrocher plus. Avec les pongistes Laurens Devos et Florian Van Acker, le sprinter en fauteuil roulant Peter Genyn et la cavalière Michèle George, les quatre champions olympiques d'il y a cinq ans font à nouveau partie de la sélection belge pour Tokyo. Laurens Devos, 21 ans, et Florian Van Acker, 24 ans, sont impatients de prolonger leurs titres olympiques. Les adolescents de Rio sont devenus adultes et ont tous deux progressé et sont champions du monde en titre dans leur catégorie, respectivement TT9 et TT11. Peter Genyn, 44 ans, a remporté deux médailles d'or au Brésil, sur 100 et 400 mètres, et vise les 100 et 200 mètres au Japon. L'Anversois est entre temps devenu champion du monde de la catégorie T51 en 2019 et champion d'Europe en juin de cette année. Sur 100 mètres, il a remporté l'argent à chaque fois. Avec 19.71 et 36.62, Genyn est le détenteur du record du monde sur les deux distances. En para-athlétisme, la Belgique a un deuxième grand candidat à la médaille en la personne de Gitte Haenen. L'Anversoise, 35 ans, a décroché l'argent au saut en longueur et le bronze au 100 mètres lors des Championnats du monde 2019. Pour sa part, désignée comme l'un des deux porte-drapeaux Michèle George, 47 ans, a remporté l'or dans le freestyle et l'argent dans le programme imposé en para-dressage à Rio. À Londres en 2012, elle avait remporté l'or dans les deux disciplines. Après s'être séparée de son cheval "Rainman", elle concourra avec un nouveau cheval, "Best of 8" à Tokyo avec qui elle a déjà décroché le bronze aux Championnats d'Europe 2019 dans la catégorie Grade V. Toujours à l'Euro, Manon Claeys (grade IV) et Barbara Minneci (grade III) ont remporté deux médailles chacune. Pour Claeys, 35 ans, ce fut l'argent et le bronze, pour Minneci, 52 ans, deux fois le bronze. L'année dernière, Claeys a également conquis deux médailles d'or et deux médailles d'argent dans le circuit CPEDI***, le plus haut niveau après les Championats du monde et les Championnats d'Europe. George a fait aussi bien que Claeys. On peut également attendre beaucoup du joueur de tennis en fauteuil roulant Joachim Gérard, qui a remporté le bronze en simple à Rio. Le Bruxellois, 32 ans, a également atteint les quarts de finale à Londres en 2012. Il n'a cessé de progresser ces dernières années et a remporté ses deux premiers titres du Grand Chelem en simple cette année à l'Open d'Australie et à Wimbledon. Avec Jef Vandorpe, Gérard a également de réelles chances de médailles en double. En double, il a déjà remporté trois des quatre tournois du Grand Chelem, à savoir l'Open d'Australie, Roland Garros et Wimbledon. En cyclisme, il faudra suivre Ewoud Vromant (MC2). L'année dernière, lors des Championnats du monde sur piste au Canada, il a remporté l'or dans la poursuite sur 3 km, et ce en établissant un nouveau record du monde. Au début de l'année, Vromant, 37 ans, a remporté la médaille de bronze dans la course sur route lors des championnats du monde. Lors de ces championnats du monde de paracyclisme, Tim Celen (MT2) a brillé avec l'or et il y a eu deux médailles de bronze pour Maxime Hordies (MH1), à la fois dans le contre-la-montre et dans la course sur route. Griet Hoet (WB), avec la pilote Anneleen Monsieur, a remporté le bronze dans la poursuite individuelle et l'argent dans le sprint (épreuve non paralympique) au début de 2020 et peut certainement espérer des médailles à Tokyo. Et puis il y a l'équipe de goalball du capitaine et co-porteur de drapeau Bruno Vanhove: les Belgians Bulls chercheront à améliorer leur septième place lors de leur précédente participation aux Jeux de Londres 2012.