Olav Spahl : "Le Team Belgium doit refléter la diversité de ce pays"

10/01/19 à 15:46 - Mise à jour à 16:05

Olav Spahl (44 ans) a pris ses fonctions, début décembre, comme nouveau directeur du sport de haut niveau du COIB, exactement 600 jours avant l'ouverture des Jeux Olympiques de Tokyo.

Olav Spahl : "Le Team Belgium doit refléter la diversité de ce pays"

Olav Spahl © BELGAIMAGE

Olav Spahl à propos...

...de l'esprit belge : "Dans la fonction que j'occupe, c'est important de le savoir. Je dois encore me faire une opinion définitive, mais ce qui m'a interpellé, c'est la différence qui existe entre la Flandre, la Wallonie et même la région germanophone. En matière de langue, d'éducation, de vision de la société, de philosophie, d'idéologie politique... Mais, dans chaque région, on est fier de ses caractéristiques propres. Le fait que je sois 'neutre', en tant qu'Allemand, peut être un avantage dans ce domaine. Comme Roberto Martinez chez les Diables Rouges. Je me vois davantage comme un conciliateur. Le plus important, ce n'est pas le pont que l'on construit, mais les gens qui le traversent, et qui se rencontrent, qui échangent des idées. Peu importe que les opinions soient différentes, pourvu que l'on puisse discuter ouvertement et honnêtement, et que l'on prenne finalement une bonne décision."

...de l'identification au Team Belgium : "Comme les Diables Rouges, le Team Belgium doit refléter la diversité de ce pays. Chaque Belge doit pouvoir dire : Je me retrouve dans le Team Belgium. Je suis fier de cet athlète de ma commune, de ma région. S'il réussit, je peux réussir également. Le COIB doit, dès lors, faire preuve d'un esprit d'ouverture, démontrer que chacun - quelle que soit sa langue, son origine, sa couleur de peau... - est le bienvenu dans le Team Belgium, du moins s'il satisfait aux critères de sélection."

...de Tokyo 2020 : "La seule chose que nous pouvons annoncer, en tant que COIB, est que nous souhaitons plus d'athlètes dans le Top 8. Ils étaient 19 à Rio. Mais il est difficile de prédire dès aujourd'hui, fin 2018, combien de médailles nous récolterons. Le plus important, pour un sportif, est d'exprimer au mieux tout son potentiel. Après, la place qu'il ou elle obtiendra dépend aussi de la concurrence."

Par Jonas Creteur

Retrouvez l'intégralité de l'interview d'Olav Spahl dans votre Sport/Foot Magazine

En savoir plus sur:

Nos partenaires