De 2011 à 2014, Philip Mestdagh a été à l'origine de la "génération dorée" du basket féminin, au poste d'entraîneur des Blue Cats Ypres et des Belgian Young Cats. En 2015, il a saisi la chance d'entraîner ce groupe talentueux au plus haut niveau, d'autant que ses filles Kim et Hanne en faisaient partie. Sa collaboration a été un franc succès, marqué par la médaille de bronze à l'EURO 2017 puis une quatrième place au Mondial 2018, une cinquième à l'EURO 2019, une nouvelle médaille de bronze à l'EURO 2021 et les quarts de finale des récents Jeux Olympiques. La Belgique est actuellement sixième au classement mondial mais apparemment, ça n'était pas assez pour prolonger son contrat.
...

De 2011 à 2014, Philip Mestdagh a été à l'origine de la "génération dorée" du basket féminin, au poste d'entraîneur des Blue Cats Ypres et des Belgian Young Cats. En 2015, il a saisi la chance d'entraîner ce groupe talentueux au plus haut niveau, d'autant que ses filles Kim et Hanne en faisaient partie. Sa collaboration a été un franc succès, marqué par la médaille de bronze à l'EURO 2017 puis une quatrième place au Mondial 2018, une cinquième à l'EURO 2019, une nouvelle médaille de bronze à l'EURO 2021 et les quarts de finale des récents Jeux Olympiques. La Belgique est actuellement sixième au classement mondial mais apparemment, ça n'était pas assez pour prolonger son contrat. Les joueuses et la commission technique, chapeautée par le manager général Koen Umans et le manager sportif Sven Van Camp, sont arrivés à la même conclusion: il était possible de faire mieux. De plus, après six ans, voire dix pour certaines joueuses, un certain phénomène d'usure s'était installé. La Fédération a jugé le moment idéal pour changer d'entraîneur, puisque plusieurs anciennes, Marjorie Carpréaux, Ann Wauters et, peut-être provisoirement, Kim Mestdagh, ont pris congé de l'équipe nationale. Elle a notamment approché Marina Maljkovic, coach des dames serbes, championnes d'Europe en 2015 et 2021, mais son choix s'est finalement porté sur Valéry Demory. L'ancien international français, âgé de 58 ans, s'est fait un nom dans de grands clubs tels que Limoges, Pau-Orthez et Cholet. Passé entraîneur, il a ensuite remporté des trophées avec les équipes féminines de Montpellier et Lyon: trois championnats de France et quatre Coupes. À Lyon, il a travaillé quelques années avec Julie Allemand, qui a d'ailleurs eu son mot à dire dans l'embauche du nouvel entraîneur. Demory a un profil assez semblable à celui de son prédécesseur: le même âge, le même esprit de famille. Il a cependant plus d'expérience en Euroleague. La Fédération espère ainsi faire la différence dans les moments cruciaux. Durant sa présentation à la presse, Demory a déclaré: "Je veux essayer des choses sur le plan offensif et défensif dans les matches décisifs afin que nous puissions aussi prendre la mesure des meilleures formations." Demory a encore ajouté qu'il voulait voir plus d'agressivité dans le jeu des Cats. Il combine ce poste avec celui d'entraîneur de Montpellier. Il va faire connaissance avec l'équipe lors des prochains matches de qualification pour l'EURO, contre la Bosnie le 11 novembre et l'Allemagne le 14. Il ne sera pas exempt de pression, comme le précise Sven Van Camp: "Nous sommes versés dans une poule très difficile, avec la Macédoine du Nord, une Bosnie très forte et une Allemagne qui progresse à grands pas. Nous devons absolument nous qualifier pour l'EURO 2023 si nous voulons participer aux JO de Paris l'année suivante." Les Cats sont ambitieuses et osent le proclamer. Il faut en même temps poursuivre l'intégration de jeunes talents. On pense à Laure Resimont, que Philip Mestdagh n'a pas sélectionnée pour les Jeux, à Elise Ramette ou Billie et Becky Massey. Le retour de Hind Ben-Abdelkader est un autre thème important. La distributrice, qui se rétablit d'une grave blessure, ne s'entendait pas avec le sélectionneur précédent. Ce passif a d'ailleurs constitué un argument supplémentaire dans le choix d'un nouvel entraîneur, même si c'est regrettable pour Philip Mestdagh, qui restera toujours l'architecte des grands succès de nos dames. La sélection des Belgian Cats: Julie Allemand, Julie Vanloo, Elise Ramette, Antonia Delaere, Hanne Mestdagh, Maxuella Lisowa-Mbaka, Nastja Claessens, Laure Resimont, Becky Massey, Ine Joris, Emma Meesseman, Jana Raman, Kyara Linskens, Serena-Lynn Geldof.