"Mais bien sûr, je suis très contente de mon trophée, surtout si l'on regarde le niveau de l'opposition. C'était énorme", a reconnu Derwael. "Je ne m'attendais pas du tout au titre de cette année. Il y a tellement d'adversaires fortes, même en dehors du top 3 il y avait des filles qui auraient pu gagner. Personnellement, je m'attendais à ce qu'Emma (Meesseman, NDLR) gagne cette année. J'ai déjà gagné l'année dernière et je pensais que les électeurs en tiendraient compte. C'est toujours un peu comme comparer des pommes avec des poires. Mais bien sûr, je suis très heureuse de ma victoire. C'est aussi une autre reconnaissance pour la gymnastique. Dans le passé, la gymnastique en Belgique n'a jamais fait l'objet de beaucoup d'attention, mais cela a changé de manière positive ces dernières années".

"Pour l'année prochaine, les Jeux sont bien sûr le seul objectif", a poursuivi Derwael. "Nous pratiquons maintenant beaucoup de gymnastique en vue de Tokyo. J'ai une petite blessure au doigt en ce moment, mais ça va bien pour le reste."

"C'est incroyable tout ce que j'ai fait à 19 ans. Quand j'ai commencé la gymnastique, je ne rêvais que de participer aux grands championnats, mais de médaille. Puis, en y participant, je me suis dit que je voulais aussi gagner des médailles."

"Mais bien sûr, je suis très contente de mon trophée, surtout si l'on regarde le niveau de l'opposition. C'était énorme", a reconnu Derwael. "Je ne m'attendais pas du tout au titre de cette année. Il y a tellement d'adversaires fortes, même en dehors du top 3 il y avait des filles qui auraient pu gagner. Personnellement, je m'attendais à ce qu'Emma (Meesseman, NDLR) gagne cette année. J'ai déjà gagné l'année dernière et je pensais que les électeurs en tiendraient compte. C'est toujours un peu comme comparer des pommes avec des poires. Mais bien sûr, je suis très heureuse de ma victoire. C'est aussi une autre reconnaissance pour la gymnastique. Dans le passé, la gymnastique en Belgique n'a jamais fait l'objet de beaucoup d'attention, mais cela a changé de manière positive ces dernières années". "Pour l'année prochaine, les Jeux sont bien sûr le seul objectif", a poursuivi Derwael. "Nous pratiquons maintenant beaucoup de gymnastique en vue de Tokyo. J'ai une petite blessure au doigt en ce moment, mais ça va bien pour le reste." "C'est incroyable tout ce que j'ai fait à 19 ans. Quand j'ai commencé la gymnastique, je ne rêvais que de participer aux grands championnats, mais de médaille. Puis, en y participant, je me suis dit que je voulais aussi gagner des médailles."