Le Géorgien a réussi un yuko après une minute de combat, prenant les rênes du duel. Il a enchaîné avec un waza-ari 30 secondes plus tard, alors que son adversaire écopait d'une pénalité. Gviniashvili (IJF 13) a ensuite inscrit un deuxième waza-ari, synonyme de ippon et de victoire, alors que le combat n'avait pas encore atteint les deux dernières minutes du temps règlementaire.

Nikiforov, 9e mondial de sa catégorie, quitte donc les Jeux de Rio après deux combats seulement, une déception pour celui qui était considéré comme un des espoirs sérieux de médaille de la délégation. Plus tôt dans la journée de jeudi, le Bruxellois de 23 ans avait écarté sur ippon l'Iranien Javad Mahjoub (IJF 27).

Nikiforov avait décroché cette année la médaille d'argent aux championnats d'Europe, en avril dernier.

Le Géorgien a réussi un yuko après une minute de combat, prenant les rênes du duel. Il a enchaîné avec un waza-ari 30 secondes plus tard, alors que son adversaire écopait d'une pénalité. Gviniashvili (IJF 13) a ensuite inscrit un deuxième waza-ari, synonyme de ippon et de victoire, alors que le combat n'avait pas encore atteint les deux dernières minutes du temps règlementaire. Nikiforov, 9e mondial de sa catégorie, quitte donc les Jeux de Rio après deux combats seulement, une déception pour celui qui était considéré comme un des espoirs sérieux de médaille de la délégation. Plus tôt dans la journée de jeudi, le Bruxellois de 23 ans avait écarté sur ippon l'Iranien Javad Mahjoub (IJF 27). Nikiforov avait décroché cette année la médaille d'argent aux championnats d'Europe, en avril dernier.