"Je suis préparateur physique des Los Angeles Lakers depuis 29 saisons", confie Garry Vitti, "et je n'ai jamais connu ça. Tout ce qui devait foirer a foiré." Tous les joueurs du cinq de base y sont passés: Pau Gasol (25 rencontres manquées sur 82), Dwight Howard (6), Steve Nash (34), Metta World Peace (7) et bien entendu Kobe Bryant (8) dont la blessure au tendon d'Achille en toute fin de saison ne sera pas sans conséquences pour la prochaine. Reviendra-t-il ? Mystère. Une chose est sûre, c'est que ses compagnons ne se risqueront pas au jeu de la spéculation.

On dit Gasol las de l'équipe et du coach D'Antoni dont les principes tactiques ne lui sont pas favorables. Après des débuts difficiles, Howard a quelque peu redressé la barre, mais sans jamais vraiment dominer comme il le faisait à Orlando. Il se dit qu'il pourrait aller voir ailleurs. Quant à Nash, tout comme Bryant d'ailleurs, il n'est plus de première fraîcheur...

Los Angeles est à un carrefour. L'équipe doit se réinventer si elle veut conserver sa place de phare et de "darling" de la NBA. La tâche ne sera pas mince si on en croit le florilège de "remèdes urgents et nécessaires" concocté par les spécialistes d'ESPN : rajeunissement des cadres pour plus de vitesse d'action, engagement de "tireurs d'élite", recrutement de défenseurs capables de couvrir les flancs et rappel de Phil Jackson, le fidèle serviteur, par ailleurs compagnon de Jeanie Buss, la fille du propriétaire, décédé en cours de saison. Bref, du neuf mais aussi du vieux...

Bernard Geenen

"Je suis préparateur physique des Los Angeles Lakers depuis 29 saisons", confie Garry Vitti, "et je n'ai jamais connu ça. Tout ce qui devait foirer a foiré." Tous les joueurs du cinq de base y sont passés: Pau Gasol (25 rencontres manquées sur 82), Dwight Howard (6), Steve Nash (34), Metta World Peace (7) et bien entendu Kobe Bryant (8) dont la blessure au tendon d'Achille en toute fin de saison ne sera pas sans conséquences pour la prochaine. Reviendra-t-il ? Mystère. Une chose est sûre, c'est que ses compagnons ne se risqueront pas au jeu de la spéculation. On dit Gasol las de l'équipe et du coach D'Antoni dont les principes tactiques ne lui sont pas favorables. Après des débuts difficiles, Howard a quelque peu redressé la barre, mais sans jamais vraiment dominer comme il le faisait à Orlando. Il se dit qu'il pourrait aller voir ailleurs. Quant à Nash, tout comme Bryant d'ailleurs, il n'est plus de première fraîcheur... Los Angeles est à un carrefour. L'équipe doit se réinventer si elle veut conserver sa place de phare et de "darling" de la NBA. La tâche ne sera pas mince si on en croit le florilège de "remèdes urgents et nécessaires" concocté par les spécialistes d'ESPN : rajeunissement des cadres pour plus de vitesse d'action, engagement de "tireurs d'élite", recrutement de défenseurs capables de couvrir les flancs et rappel de Phil Jackson, le fidèle serviteur, par ailleurs compagnon de Jeanie Buss, la fille du propriétaire, décédé en cours de saison. Bref, du neuf mais aussi du vieux... Bernard Geenen