Les Spurs mènent en effet 3 victoires à 2 dans cette série au meilleur des sept matches, où aucune équipe n'est parvenue à gagner deux matches d'affilée. Le match 6 a lieu mardi à Miami, où se tiendra aussi jeudi l'éventuel match 7. Miami est dans l'obligation de remporter ces deux rencontres à domicile pour être sacré champion pour la deuxième fois d'affilée.

L'Argentin Manu Ginobili a joué un grand rôle dans le succès des Spurs avec un double double (24 pts, 10 passes) après avoir été l'ombre de lui-même lors des quatre premiers matches. Le Français Tony Parker s'est fendu de 26 points, son meilleur total de la finale, et de 5 passes décisives. Danny Green, auteur de 24 pts, a réussi 6 paniers à trois points (sur 10) et porté le record du nombre de paniers longue distance marqué dans une finale à 25, battant les 22 unités de Ray Allen en 2008 avec Boston contre Los Angeles.

Du côté de Miami, LeBron James a compilé 25 points (mais à seulement 8 sur 22 aux tirs), 8 passes, 6 rebonds et 4 interceptions alors que Dwyane Wade a également enregistré 25 points, avec 10 passes décisives.

Les statistiques donnent désormais à San Antonio 74% de chance de remporter le titre de champion NBA. Dans le format actuel de la finale, le vainqueur du match 5 lorsque les équipes étaient à égalité 2-2 a été sacré 20 fois sur 27.