Un contrat de cinq ans l'attend aux New Orléans Pélicans. Dès la saison à venir, Anthony Davis peut gagner plus de 128 millions d'euros en l'espace de cinq saisons. C'est plus que le contrat décroché par Kobe Bryant en 2004 aux Los Angeles Lakers : 120 millions, répartis sur six saisons. A l'époque, Bryant, âgé de 25 ans, avait déjà remporté trois championnats alors que Davis a raté en moyenne 15,7 matches ces trois dernières années et n'a pas encore gagné le moindre match de play-offs.

TNT et Disney versent 21,3 milliards d'euros pour les droits de retransmission de 2016 à 2025 : les stars du basket vont donc gagner de plus en plus. Les statistiques de Davis ne sont pas mal : 24,4 points par match (4e), 10,2 rebonds (8e), 2,9 blocs (1er), 53,5 % de paniers de loin (7e) et un player efficiency rating de 30,8 % (1e). "Davis est extrêmement précieux. Il est le plus polyvalent du championnat", a déclaré le porte-parole des Pélicans.

Par Chris Tetaert

Un contrat de cinq ans l'attend aux New Orléans Pélicans. Dès la saison à venir, Anthony Davis peut gagner plus de 128 millions d'euros en l'espace de cinq saisons. C'est plus que le contrat décroché par Kobe Bryant en 2004 aux Los Angeles Lakers : 120 millions, répartis sur six saisons. A l'époque, Bryant, âgé de 25 ans, avait déjà remporté trois championnats alors que Davis a raté en moyenne 15,7 matches ces trois dernières années et n'a pas encore gagné le moindre match de play-offs.TNT et Disney versent 21,3 milliards d'euros pour les droits de retransmission de 2016 à 2025 : les stars du basket vont donc gagner de plus en plus. Les statistiques de Davis ne sont pas mal : 24,4 points par match (4e), 10,2 rebonds (8e), 2,9 blocs (1er), 53,5 % de paniers de loin (7e) et un player efficiency rating de 30,8 % (1e). "Davis est extrêmement précieux. Il est le plus polyvalent du championnat", a déclaré le porte-parole des Pélicans.Par Chris Tetaert