Brooklyn, avec son "Big3" Kevin Durant/James Harden/Kyrie Irving enfin reconstitué et performant, a fait la loi chez le leader Chicago, remportant le duel au sommet de la conférence Est, mercredi en NBA, pendant qu'à l'Ouest les Lakers chutaient à Sacramento.

Le choc entre les Bulls et les Nets promettait beaucoup de suspense. Il n'en fut rien tant le dauphin s'est fait requin, faisant vivre un enfer à sa proie de l'Illinois (138-112). Associées pour la deuxième fois de la saison - Kyrie Irving, non vacciné, n'ayant réintégré les Nets que la semaine passée pour les matches à l'extérieur -, les trois stars de l'équipe ont enfin justifié leurs salaires de la peur.

Durant a été clinique (27 pts, à 70% de réussite aux tirs, 9 passes), Harden, nullement gêné par une hyper-extension du genou gauche subie mardi, a régalé (25 pts, 16 passes, 7 rbds). Et si Irving (9 pts, 4 rbds, 3 passes) n'a pas forcément étincelé, sa présence à monopolisé l'attention adverse.

DeMar DeRozan, l'as du panier on the buzzer ces dernières semaines a été éteint par le Big 3 de Brooklyn, iStock
DeMar DeRozan, l'as du panier on the buzzer ces dernières semaines a été éteint par le Big 3 de Brooklyn © iStock

Ainsi, les Bulls, déboussolés en défense, ont pris l'eau de tous les côtés, sans que Zach LaVine (22 pts) ni DeMar DeRozan (19 pts) ne puissent donner le change. Chicago voit son avance se rétrécir (27-12) devant Brooklyn (26-14) et Miami, qui a conforté sa 3e place, fort d'un 8e succès en dix matches (115-91) chez des Hawks en perdition (12e).

LES HAWKS, FINALISTES DE CONFERENCE L'AN DERNIER, EN PLEINE DEROUTE

Et ce sans Jimmy Butler (cheville) et Bam Adebayo (pouce). Avec ce troisième revers consécutif, les Hawks, méconnaissables finalistes de la conférence Est l'an passé, végètent à la 12e place et voient Washington (9e), Boston (10e) et New York (11e) creuser l'écart.

Les Wizards ont enchaîné une troisième victoire (112-106) aux dépens d'Orlando. Tout comme les Celtics à Indiana (119-100), dans le sillage de leurs "Jay-Jay", Jaylen Brown (34 pts) et Jayson Tatum (33 pts), diaboliques quand ils sont en pleine possession de leurs moyens. Les Knicks ont, eux, donné la leçon (108-85) aux Mavericks de Luka Doncic (21 pts, 11 rbds), qui restaient pourtant sur six victoires, grâce à RJ Barrett (32 pts, 7 rbds). Un peu plus haut au classement, Cleveland (6e) a infligé à Utah (4e à l'Ouest) son quatrième revers consécutif (111-91), qui coïncide avec l'absence de Rudy Gobert (Covid).

WESTBROOK TOUJOURS FANTOMATIQUE AVEC LES LAKERS

Charlotte, portée par Gordon Hayward (30 pts), s'est imposée (109-98) chez les Sixers, malgré Joel Embiid (31 pts, 6 rbds).

Russell Westbrook continue de livrer des prestations insuffisantes du côté de Los Angeles., iStock
Russell Westbrook continue de livrer des prestations insuffisantes du côté de Los Angeles. © iStock

A l'Ouest, enfin, les Lakers ont été matés (125-116) sur le terrain de Sacramento, qui a fait la différence dans le 3e quart-temps de feu, remporté 40-23, et surtout dans la raquette, où les Kings ont marqué 70% de leurs paniers. LeBron James a encore beau se démener (34 pts, 7 rbds, 6 passes) - il tourne à 34,1 points de moyenne sur les douze derniers matches pour sept revers à l'arrivée ! -, il était encore trop seul dans une équipe, certes, cruellement privée d'Anthony Davis mais où Russell Westbrook erre comme un fantôme (8 pts, à 2/14, 12 rbds).

Brooklyn, avec son "Big3" Kevin Durant/James Harden/Kyrie Irving enfin reconstitué et performant, a fait la loi chez le leader Chicago, remportant le duel au sommet de la conférence Est, mercredi en NBA, pendant qu'à l'Ouest les Lakers chutaient à Sacramento. Le choc entre les Bulls et les Nets promettait beaucoup de suspense. Il n'en fut rien tant le dauphin s'est fait requin, faisant vivre un enfer à sa proie de l'Illinois (138-112). Associées pour la deuxième fois de la saison - Kyrie Irving, non vacciné, n'ayant réintégré les Nets que la semaine passée pour les matches à l'extérieur -, les trois stars de l'équipe ont enfin justifié leurs salaires de la peur. Durant a été clinique (27 pts, à 70% de réussite aux tirs, 9 passes), Harden, nullement gêné par une hyper-extension du genou gauche subie mardi, a régalé (25 pts, 16 passes, 7 rbds). Et si Irving (9 pts, 4 rbds, 3 passes) n'a pas forcément étincelé, sa présence à monopolisé l'attention adverse. Ainsi, les Bulls, déboussolés en défense, ont pris l'eau de tous les côtés, sans que Zach LaVine (22 pts) ni DeMar DeRozan (19 pts) ne puissent donner le change. Chicago voit son avance se rétrécir (27-12) devant Brooklyn (26-14) et Miami, qui a conforté sa 3e place, fort d'un 8e succès en dix matches (115-91) chez des Hawks en perdition (12e). LES HAWKS, FINALISTES DE CONFERENCE L'AN DERNIER, EN PLEINE DEROUTEEt ce sans Jimmy Butler (cheville) et Bam Adebayo (pouce). Avec ce troisième revers consécutif, les Hawks, méconnaissables finalistes de la conférence Est l'an passé, végètent à la 12e place et voient Washington (9e), Boston (10e) et New York (11e) creuser l'écart. Les Wizards ont enchaîné une troisième victoire (112-106) aux dépens d'Orlando. Tout comme les Celtics à Indiana (119-100), dans le sillage de leurs "Jay-Jay", Jaylen Brown (34 pts) et Jayson Tatum (33 pts), diaboliques quand ils sont en pleine possession de leurs moyens. Les Knicks ont, eux, donné la leçon (108-85) aux Mavericks de Luka Doncic (21 pts, 11 rbds), qui restaient pourtant sur six victoires, grâce à RJ Barrett (32 pts, 7 rbds). Un peu plus haut au classement, Cleveland (6e) a infligé à Utah (4e à l'Ouest) son quatrième revers consécutif (111-91), qui coïncide avec l'absence de Rudy Gobert (Covid). Charlotte, portée par Gordon Hayward (30 pts), s'est imposée (109-98) chez les Sixers, malgré Joel Embiid (31 pts, 6 rbds). A l'Ouest, enfin, les Lakers ont été matés (125-116) sur le terrain de Sacramento, qui a fait la différence dans le 3e quart-temps de feu, remporté 40-23, et surtout dans la raquette, où les Kings ont marqué 70% de leurs paniers. LeBron James a encore beau se démener (34 pts, 7 rbds, 6 passes) - il tourne à 34,1 points de moyenne sur les douze derniers matches pour sept revers à l'arrivée ! -, il était encore trop seul dans une équipe, certes, cruellement privée d'Anthony Davis mais où Russell Westbrook erre comme un fantôme (8 pts, à 2/14, 12 rbds).