Le boxeur marocain Youness Baalla (-91 kg) a été disqualifié du tournoi olympique de Tokyo mardi, pour avoir essayé de mordre son adversaire à une oreille lors d'un combat de poids lourds.

Pendant la troisième reprise, Baalla, 22 ans, a approché sa bouche, ouverte, de l'oreille gauche du Néo-Zélandais David Nyika, tout en le tenant avec les bras, un peu comme Mike Tyson lors du fameux combat de 1997 contre Evander Holyfield.

Mais Nyika a réussi à esquiver. L'arbitre sri-lankais et les cinq juges ne se sont rendus compte de rien durant le match, gagné par le Néo-Zélandais par décision unanime. Ce n'est qu'après coup que les organisateurs ont notifié l'action illégale. "Il a eu clairement l'intention de mordre l'oreille ou le visage de son rival à la troisième reprise", a indiqué le groupe de travail du CIO consacré à la boxe (BTF) dans un communiqué. Le boxeur marocain a été "disqualifié pour son action intolérable". Plus tard, Nyika a relativisé l'importance de l'incident dans un message sur Instagram. "De la chaleur de la bataille peuvent sortir le meilleur mais aussi le pire des gens. Cela fait partie du sport", a-t-il écrit. "J'ai du respect pour mon adversaire et je peux comprendre la frustration qu'il a ressentie. S'il vous plaît, ne le contactez pas si vous n'avez rien de bon à lui dire", a-t-il ajouté.

Le boxeur marocain Youness Baalla (-91 kg) a été disqualifié du tournoi olympique de Tokyo mardi, pour avoir essayé de mordre son adversaire à une oreille lors d'un combat de poids lourds. Pendant la troisième reprise, Baalla, 22 ans, a approché sa bouche, ouverte, de l'oreille gauche du Néo-Zélandais David Nyika, tout en le tenant avec les bras, un peu comme Mike Tyson lors du fameux combat de 1997 contre Evander Holyfield. Mais Nyika a réussi à esquiver. L'arbitre sri-lankais et les cinq juges ne se sont rendus compte de rien durant le match, gagné par le Néo-Zélandais par décision unanime. Ce n'est qu'après coup que les organisateurs ont notifié l'action illégale. "Il a eu clairement l'intention de mordre l'oreille ou le visage de son rival à la troisième reprise", a indiqué le groupe de travail du CIO consacré à la boxe (BTF) dans un communiqué. Le boxeur marocain a été "disqualifié pour son action intolérable". Plus tard, Nyika a relativisé l'importance de l'incident dans un message sur Instagram. "De la chaleur de la bataille peuvent sortir le meilleur mais aussi le pire des gens. Cela fait partie du sport", a-t-il écrit. "J'ai du respect pour mon adversaire et je peux comprendre la frustration qu'il a ressentie. S'il vous plaît, ne le contactez pas si vous n'avez rien de bon à lui dire", a-t-il ajouté.