Le dernier podium belge remonte à 1990 avec Didier De Radiguès qui est aussi le dernier à avoir remporté un Grand Prix en 1983.

La victoire est revenue ce dimanche au Britannique Scott Redding devant le Finlandais Mika Kallio, sur Kalex aussi. Redding, devant depuis le 8e tour sur les 26 au programme, mais rabotée à 23e en raison de la pluie, prend la tête du Championnat. Il est le quatrième pilote vainqueur en autant de courses cette saison en Moto2.

Le plus rapide en action a été l'Espagnol Pol Espargaro, lancé de la 3e ligne pour pointer en tête au premier tour devant l'auteur de la pole le Japonais Takaaki Nakagami, et Rabat.

Dès le 3e tour, Espargaro repassait troisième et s'accrochait avec Rabat. Les deux pilotes, à terre, devaient laisser Nakagami prendre les commandes.

Au 4e tour, le Suisse Thomas Luthi, vainqueur l'an passé, chutait. Une grosse bataille se déroulait entre sept pilotes pour le gain de la deuxième place.

Au 7e tour, le leader, Nakagami chutait, laissant la tête l'espace d'un tour au Français Johann Zarco avant que Redding mène les débats jusqu'au bout. Le Finlandais Mikka Kallio finira par prendre le meilleur sur Siméon, 3e. Le Belge passe 7e au championnat du monde.

Le dernier podium belge remonte à 1990 avec Didier De Radiguès qui est aussi le dernier à avoir remporté un Grand Prix en 1983. La victoire est revenue ce dimanche au Britannique Scott Redding devant le Finlandais Mika Kallio, sur Kalex aussi. Redding, devant depuis le 8e tour sur les 26 au programme, mais rabotée à 23e en raison de la pluie, prend la tête du Championnat. Il est le quatrième pilote vainqueur en autant de courses cette saison en Moto2. Le plus rapide en action a été l'Espagnol Pol Espargaro, lancé de la 3e ligne pour pointer en tête au premier tour devant l'auteur de la pole le Japonais Takaaki Nakagami, et Rabat. Dès le 3e tour, Espargaro repassait troisième et s'accrochait avec Rabat. Les deux pilotes, à terre, devaient laisser Nakagami prendre les commandes. Au 4e tour, le Suisse Thomas Luthi, vainqueur l'an passé, chutait. Une grosse bataille se déroulait entre sept pilotes pour le gain de la deuxième place. Au 7e tour, le leader, Nakagami chutait, laissant la tête l'espace d'un tour au Français Johann Zarco avant que Redding mène les débats jusqu'au bout. Le Finlandais Mikka Kallio finira par prendre le meilleur sur Siméon, 3e. Le Belge passe 7e au championnat du monde.