Menées 1-0 au score à la mi-temps, les Belges avaient égalisé sur pc via De Groof alors que le temps réglementaire venait de s'écouler. L'Angleterre, 3e nation mondiale, qui avait à coeur de se racheter après son échec en phase de poules (6e du groupe B avec 3 points), forçait le premier pc de la partie. Le tir, trop haut, des Britanniques perçait la défense belge, mais était annulé après recours à la vidéo.

Malgré la différence entre les deux équipe au classement FIH - la Belgique est 12e - les Panthers faisaient mieux que se défendre. Un tir d'Emilie Sinia était sauvé par la gardienne Maddie Hinch (9e), avant que les Anglaises ne bénéficient d'un brin de chance sur leur deuxième pénétration dans le cercle, Sophie Bray prolongeant un centre de la droite dans le but d'Aisling D'Hooghe (19e).

Alix Gerniers et Sinia manquaient ensuite de rétablir l'égalité avant le retour aux vestiaires. L'équipe de Pascal Kina subissait plus la pression des vice-championnes d'Europe de Boom lors du début de seconde période et ne se montrait plus jamais dangereuse. Même un moment à onze contre neuf, suite à deux exclusions temporaires chez les Anglaises, les Panthers se montraient incapables d'accélérer le rythme.

Kina faisait sortir D'Hooghe en fin de match pour aligner onze joueuses de champ. Le changement produisait l'effet escompté. Sinia manquait d'abord le cadre (69e), avant que Stephanie De Groof n'arrache l'égalisation sur pc alors que le temps réglementaire était écoulé.

La décision tombait finalement aux shoot-outs, Gerniers, Vanden Borre, De Groof et Van Lindt manquant leurs tentatives, alors que Walton et Gilbert réussissaient à tromper D'Hooghe côté anglais.

Plus tard dans la journée, les deux demi-finales féminines mettront aux prises à 16h00 les Etats-Unis (N.10) et l'Australie (N.4), d'une part, et dans une finale avant la lettre à 19h45 les Pays-Bas (N.1) et l'Argentine (N.2), d'autre part.

Pascal Kina (coach belge): "Je ne suis pas déçu par notre tournoi"

Pascal Kina, l'entraîneur des Red Panthers, était loin d'être abattu après la défaite concédée par ses protégées jeudi en match de classement à la Coupe du monde de hockey, à la Haye. "Non, je ne suis pas déçu. Comme lors des JO de Londres, ce tournoi faisait partie d'un processus d'apprentissage", a-t-il déclaré en conférence de presse, après que son équipe ait terminé à la 12e et dernière place de la compétition. "Si nous sommes à cette place, c'est aussi que nous le méritions. Je m'en ferais si on avait perdu tous nos matchs en prenant une raclée, mais ce fut loin d'être le cas", a expliqué le caoch gantois.

Revenant sur les déficiences de ses joueuses, Kina a de nouveau épinglé le manque de puissance mais aussi d'autres aspects physiques. "En janvier 2015, lorsque nous aborderons la période de préparation en vue du 3e tour de la World League à Brasschaat, nous devrons être au niveau physique auquel nous aurions dû être ici à La Haye. Tout n'était pas parfait en terme d'endurance, de vitesse et de poids. Il y a moyen de gagner 10 pc dans ces trois domaines pour janvier et ensuite travailler la puissance pour être au sommet pour la World League."

Si trois de ses jeunes joueuses - Manon Simons, Stephanie Vanden Borre et Emma Puvrez - disputeront la Coupe d'Europe des -21 ans, toutes les autres Panthères disposeront d'un été de congé pour reprendre les entraînements nationaux lors de la 3e semaine d'août. "Le noyau sera alors à nouveau élargi à trente. Des jeunes seront incorporées. L'objectif suivant sera d'amener à Rio une équipe qui y réussit un résultat intéressant", a conclu Kina.

Menées 1-0 au score à la mi-temps, les Belges avaient égalisé sur pc via De Groof alors que le temps réglementaire venait de s'écouler. L'Angleterre, 3e nation mondiale, qui avait à coeur de se racheter après son échec en phase de poules (6e du groupe B avec 3 points), forçait le premier pc de la partie. Le tir, trop haut, des Britanniques perçait la défense belge, mais était annulé après recours à la vidéo. Malgré la différence entre les deux équipe au classement FIH - la Belgique est 12e - les Panthers faisaient mieux que se défendre. Un tir d'Emilie Sinia était sauvé par la gardienne Maddie Hinch (9e), avant que les Anglaises ne bénéficient d'un brin de chance sur leur deuxième pénétration dans le cercle, Sophie Bray prolongeant un centre de la droite dans le but d'Aisling D'Hooghe (19e). Alix Gerniers et Sinia manquaient ensuite de rétablir l'égalité avant le retour aux vestiaires. L'équipe de Pascal Kina subissait plus la pression des vice-championnes d'Europe de Boom lors du début de seconde période et ne se montrait plus jamais dangereuse. Même un moment à onze contre neuf, suite à deux exclusions temporaires chez les Anglaises, les Panthers se montraient incapables d'accélérer le rythme. Kina faisait sortir D'Hooghe en fin de match pour aligner onze joueuses de champ. Le changement produisait l'effet escompté. Sinia manquait d'abord le cadre (69e), avant que Stephanie De Groof n'arrache l'égalisation sur pc alors que le temps réglementaire était écoulé. La décision tombait finalement aux shoot-outs, Gerniers, Vanden Borre, De Groof et Van Lindt manquant leurs tentatives, alors que Walton et Gilbert réussissaient à tromper D'Hooghe côté anglais. Plus tard dans la journée, les deux demi-finales féminines mettront aux prises à 16h00 les Etats-Unis (N.10) et l'Australie (N.4), d'une part, et dans une finale avant la lettre à 19h45 les Pays-Bas (N.1) et l'Argentine (N.2), d'autre part. Pascal Kina (coach belge): "Je ne suis pas déçu par notre tournoi"Pascal Kina, l'entraîneur des Red Panthers, était loin d'être abattu après la défaite concédée par ses protégées jeudi en match de classement à la Coupe du monde de hockey, à la Haye. "Non, je ne suis pas déçu. Comme lors des JO de Londres, ce tournoi faisait partie d'un processus d'apprentissage", a-t-il déclaré en conférence de presse, après que son équipe ait terminé à la 12e et dernière place de la compétition. "Si nous sommes à cette place, c'est aussi que nous le méritions. Je m'en ferais si on avait perdu tous nos matchs en prenant une raclée, mais ce fut loin d'être le cas", a expliqué le caoch gantois. Revenant sur les déficiences de ses joueuses, Kina a de nouveau épinglé le manque de puissance mais aussi d'autres aspects physiques. "En janvier 2015, lorsque nous aborderons la période de préparation en vue du 3e tour de la World League à Brasschaat, nous devrons être au niveau physique auquel nous aurions dû être ici à La Haye. Tout n'était pas parfait en terme d'endurance, de vitesse et de poids. Il y a moyen de gagner 10 pc dans ces trois domaines pour janvier et ensuite travailler la puissance pour être au sommet pour la World League." Si trois de ses jeunes joueuses - Manon Simons, Stephanie Vanden Borre et Emma Puvrez - disputeront la Coupe d'Europe des -21 ans, toutes les autres Panthères disposeront d'un été de congé pour reprendre les entraînements nationaux lors de la 3e semaine d'août. "Le noyau sera alors à nouveau élargi à trente. Des jeunes seront incorporées. L'objectif suivant sera d'amener à Rio une équipe qui y réussit un résultat intéressant", a conclu Kina.