Diniz (41 ans) a rendu les armes au bout d'une heure et vingt minutes de course, après avoir parcouru une quinzaine de kilomètres dans la chaleur étouffante de Doha, bien que l'épreuve ait débuté à 23h30 locales.

"Je suis déçu de ne pas pouvoir lutter, de ne pas avoir les armes, je suis +out+, j'ai tout donné (...) j'étais concentré, j'étais bien pour cette compétition. Mais je ne m'attendais pas à une telle extrémité du climat. Chez moi je me suis entraîné dans une chambre thermique à 40 degrés pendant 6 jours, puis j'ai eu des problèmes au niveau du ventre dans ces conditions", a-t-il déclaré au micro de France télévision.

Dans la semaine, le Français avait critiqué les conditions de l'épreuve dans la "fournaise" de Doha. Le détenteur du record du monde de la distance depuis 2014 (3h32:33) était tout de même le grand favori des Mondiaux en tant que meilleur performeur de la saison.

Diniz avait déjà abandonné lors des Jeux olympiques 2008 à Pékin et avait marqué les esprits avec une défaillance spectaculaires aux Jeux de Rio en 2016, une course qu'il avait tout de même terminé à la 8e place.