Le directeur de l'hopital a également précisé que le pronostic vital était toujours engagé. "On travaille heure par heure. On ne peut pas se prononcer sur son devenir."

Dans un deuxième bulletin de santé communiqué vers 11h00, les médecins du CHU de Grenoble ont jugé son état "critique sur le plan de la réanimation cérébrale". "Michael Schumacher est sous hypothermie thérapeutique, a expliqué le professeur Jean-François Payen. "Tous les traitements recommandés sont mis en oeuvre. L'objectif est de limiter la pression intra-cranienne et d'assurer une bonne oxygénation de son cerveau", a-t-il encore ajouté, estimant qu'il est encore trop tôt pour se prononcer sur le devenir de Michael Schumacher.

Le pilote à la retraite a été opéré une fois dimanche à son arrivée au CHU, après un traumatisme cérébral lors d'une chute contre un rocher à Méribel, où il possède un chalet. Malgré son casque le "Baron rouge" souffrait d'un traumatisme crânien grave avec coma lorsqu'il est arrivé à Grenoble par hélicoptère. "Une personne qui aurait été victime de ce choc sans casque ne serait pas arrivée jusqu'ici", a révélé le professeur Payen. Il n'est pas prévu de procéder à une deuxième intervention chirurgicale, ont encore précisé les médecins, qui ont infirmé les rumeurs annonçant plus tôt dans la matinée une seconde intervention durant la nuit. L'ancien champion allemand de Formule 1 Michael Schumacher était dans un état critique après son accident de ski dans la matinée dans les Alpes françaises, a annoncé dimanche soir dans un communiqué le centre hospitalier universitaire (CHU) de Grenoble, où il a été admis.

"Mr Schumacher reste dans un état critique"

"Il souffrait d'un traumatisme crânien grave avec coma à son arrivée, qui a nécessité immédiatement une intervention neurochirurgicale", a expliqué le CHU, ajoutant qu'"il reste dans un état critique".

Le communiqué est signé du professeur Chabardes, neurochirurgien, du Professeur Payen, chef du pôle d'anesthésie-réanimation et du directeur général adjoint de l'hôpital Marc Penaud.
D'abord conduit à l'hôpital de Moutiers (Savoie, est de la France) après son accident survenu à Méribel, Michael Schumacher avait été transféré au CHU de Grenoble où il a été admis à 12H40, a précisé l'hôpital.

L'ancien pilote a fait une chute et a reçu un choc à la tête, alors qu'il évoluait sur un secteur hors piste en compagnie d'autres personnes. Selon les médias allemands, il était notamment en compagnie de son fils âgé de 14 ans.

Sabine Kehm, la manager de l'ex-pilote, avait expliqué dans une déclaration écrite dans l'après-midi à l'agence SID, filiale d'information sportive de l'AFP en Allemagne, que "Michael est tombé sur la tête au cours d'un séjour au ski d'ordre privé dans les Alpes françaises. Il portait un casque et n'était pas seul".

Après sa chute, l'ancien pilote a immédiatement été pris en charge par deux secouristes de la station, puis par des gendarmes de la station de ski voisine de Courchevel.

A l'arrivée des secours, "il était conscient mais un peu agité", avait précisé à l'AFP le directeur de la station de Méribel, Christophe Gernigon-Lecomte.

Schumacher a été évacué "en moins de dix minutes" à bord d'un hélicoptère médicalisé des secours aériens français (SAF), avait-il ajouté.

Michael Schumacher, qui va avoir 45 ans le 3 janvier, est à ce jour le pilote de Formule 1 le plus titré au monde avec 7 titres de champion du monde entre 1994 et 2004 et 91 victoires en Grands Prix.

Le directeur de l'hopital a également précisé que le pronostic vital était toujours engagé. "On travaille heure par heure. On ne peut pas se prononcer sur son devenir."Dans un deuxième bulletin de santé communiqué vers 11h00, les médecins du CHU de Grenoble ont jugé son état "critique sur le plan de la réanimation cérébrale". "Michael Schumacher est sous hypothermie thérapeutique, a expliqué le professeur Jean-François Payen. "Tous les traitements recommandés sont mis en oeuvre. L'objectif est de limiter la pression intra-cranienne et d'assurer une bonne oxygénation de son cerveau", a-t-il encore ajouté, estimant qu'il est encore trop tôt pour se prononcer sur le devenir de Michael Schumacher. Le pilote à la retraite a été opéré une fois dimanche à son arrivée au CHU, après un traumatisme cérébral lors d'une chute contre un rocher à Méribel, où il possède un chalet. Malgré son casque le "Baron rouge" souffrait d'un traumatisme crânien grave avec coma lorsqu'il est arrivé à Grenoble par hélicoptère. "Une personne qui aurait été victime de ce choc sans casque ne serait pas arrivée jusqu'ici", a révélé le professeur Payen. Il n'est pas prévu de procéder à une deuxième intervention chirurgicale, ont encore précisé les médecins, qui ont infirmé les rumeurs annonçant plus tôt dans la matinée une seconde intervention durant la nuit. L'ancien champion allemand de Formule 1 Michael Schumacher était dans un état critique après son accident de ski dans la matinée dans les Alpes françaises, a annoncé dimanche soir dans un communiqué le centre hospitalier universitaire (CHU) de Grenoble, où il a été admis. "Mr Schumacher reste dans un état critique""Il souffrait d'un traumatisme crânien grave avec coma à son arrivée, qui a nécessité immédiatement une intervention neurochirurgicale", a expliqué le CHU, ajoutant qu'"il reste dans un état critique". Le communiqué est signé du professeur Chabardes, neurochirurgien, du Professeur Payen, chef du pôle d'anesthésie-réanimation et du directeur général adjoint de l'hôpital Marc Penaud. D'abord conduit à l'hôpital de Moutiers (Savoie, est de la France) après son accident survenu à Méribel, Michael Schumacher avait été transféré au CHU de Grenoble où il a été admis à 12H40, a précisé l'hôpital. L'ancien pilote a fait une chute et a reçu un choc à la tête, alors qu'il évoluait sur un secteur hors piste en compagnie d'autres personnes. Selon les médias allemands, il était notamment en compagnie de son fils âgé de 14 ans. Sabine Kehm, la manager de l'ex-pilote, avait expliqué dans une déclaration écrite dans l'après-midi à l'agence SID, filiale d'information sportive de l'AFP en Allemagne, que "Michael est tombé sur la tête au cours d'un séjour au ski d'ordre privé dans les Alpes françaises. Il portait un casque et n'était pas seul". Après sa chute, l'ancien pilote a immédiatement été pris en charge par deux secouristes de la station, puis par des gendarmes de la station de ski voisine de Courchevel. A l'arrivée des secours, "il était conscient mais un peu agité", avait précisé à l'AFP le directeur de la station de Méribel, Christophe Gernigon-Lecomte. Schumacher a été évacué "en moins de dix minutes" à bord d'un hélicoptère médicalisé des secours aériens français (SAF), avait-il ajouté. Michael Schumacher, qui va avoir 45 ans le 3 janvier, est à ce jour le pilote de Formule 1 le plus titré au monde avec 7 titres de champion du monde entre 1994 et 2004 et 91 victoires en Grands Prix.