Trois minutes 47 secondes et 33 centièmes. C'est le chrono de Sebastian Coe sur le mile, en 1981. C'était la troisième et dernière fois que le champion olympique du 1.500 mètres (1980 et 1984), améliorait le record du monde sur cette distance. C'était le tout premier record du monde pour le Van Damme,...

Trois minutes 47 secondes et 33 centièmes. C'est le chrono de Sebastian Coe sur le mile, en 1981. C'était la troisième et dernière fois que le champion olympique du 1.500 mètres (1980 et 1984), améliorait le record du monde sur cette distance. C'était le tout premier record du monde pour le Van Damme, cinq ans après sa première édition. Il allait être le théâtre de quinze autres records mondiaux par la suite, et comme vous pouvez le lire dans les pages suivantes, Sifan Hassan espère en ajouter un vendredi. Lord Coe, fait Officier de l'Ordre de l'Empire britannique en 1990, a collectionné quatre médailles olympiques et établi onze records du monde durant sa carrière. Il livrait des duels épiques avec son compatriote Steve Ovett. Les deux coureurs de demi-fond divisaient la Grande-Bretagne. Leur rivalité a atteint son sommet aux Jeux de Moscou. Sur 800 mètres, Coe, tenant du record du monde, a été battu par Ovett à la surprise générale. Il a fallu toute la force de persuasion du décathlonien Daley Thompson pour que Coe, ravagé par la déception, sorte de son lit le lendemain. Il a pris sa revanche sur 1.500 mètres, la distance sur laquelle Ovett était invincible depuis trois ans. "J'aurais été capable de me mettre les pieds en sang pour le battre", a confié Coe au quotidien The Guardian l'année dernière. Désormais, Ovett (65 ans) mène une vie paisible en Australie. Sebastian Coe (64 ans), lui, en est à son deuxième mandat à la présidence de l'IAAF, la Fédération Internationale d'Athlétisme.