L'Australienne Emma McKeon, 27 ans, est devenue vendredi championne olympique du 100 m nage libre dont elle était la grande favorite, devançant la révélation hongkongaise des Jeux, Siobhan Bernadette Haughey, et la deuxième Australienne Cate Campbell.

Après avoir lancé le 4x100 m australien vers l'or et le record du monde dimanche, puis remporté le bronze sur 100 m papillon, la nageuse de Wollongong a bouclé l'aller-retour en 51 sec 96 avec 31/100e d'avance sur Haughey (52.27) et 56/100e sur Campbell (52.5).

Le Russe Evgeny Rylov, qui concourt sous pavillon neutre en raison des sanctions pour dopage frappant son pays, a confirmé vendredi son succès sur 100 m dos en remportant le 200 m dos des Jeux olympiques de Tokyo.

Rylov a mis fin à la domination américaine sur la distance avec un chrono d'1 min 53 sec 27/100e, devant l'Américain Ryan Murphy (1:54.15) et le Britannique Luke Greenbank (1:54.72). Le Russe de 24 ans succède à Murphy qui avait réalisé à Rio en 2016 le même doublé 100 m/200 m dos.

L'Australienne Emma McKeon, 27 ans, est devenue vendredi championne olympique du 100 m nage libre dont elle était la grande favorite, devançant la révélation hongkongaise des Jeux, Siobhan Bernadette Haughey, et la deuxième Australienne Cate Campbell. Après avoir lancé le 4x100 m australien vers l'or et le record du monde dimanche, puis remporté le bronze sur 100 m papillon, la nageuse de Wollongong a bouclé l'aller-retour en 51 sec 96 avec 31/100e d'avance sur Haughey (52.27) et 56/100e sur Campbell (52.5). Le Russe Evgeny Rylov, qui concourt sous pavillon neutre en raison des sanctions pour dopage frappant son pays, a confirmé vendredi son succès sur 100 m dos en remportant le 200 m dos des Jeux olympiques de Tokyo. Rylov a mis fin à la domination américaine sur la distance avec un chrono d'1 min 53 sec 27/100e, devant l'Américain Ryan Murphy (1:54.15) et le Britannique Luke Greenbank (1:54.72). Le Russe de 24 ans succède à Murphy qui avait réalisé à Rio en 2016 le même doublé 100 m/200 m dos.