Marten Van Riel est devenu vice-champion du monde de triathlon sur distance olympique après avoir pris la 2e place de la manche finale des World Triathlon Series, samedi à Edmonton, au Canada.

Le titre mondial et la victoire sur cette course de clôture sont revenus au Norvégien Kristian Blummenfelt, devenant le 1er triathlète à remporter la même année les titres olympique et mondial. Jelle Geens, victime la semaine dernière d'une fracture à la main, était absent.

Marten Van Riel, 28 ans, 4e de l'épreuve des Jeux Olympiques, est sorti en 3e position après les 1.500m de natation, avant de faire le forcing lors des 40 km de vélo en compagnie du champion du monde sortant, le Français Vincent Luis, et du Hongrois Mark Devay.

Derrière ce trio, Blummenfelt, 27 ans, a mené la poursuite afin de limiter l'écart. Si la différence entre les deux premiers groupes a toujours avoisiné 30 secondes lors des 6 premières boucles à vélo, le Norvégien a réussi à réduire l'écart à 9 secondes lors du 7e et dernier tour avant d'attaquer les 10 km de course à pied.

Au final, c'est au sprint que le champion olympique a devancé l'Anversois, le Français Léo Bergère complétant le podium de la course.

Enfin sur le podium

"Je suis super heureux d'être enfin sur le podium", a déclaré Van Riel, plutôt abonné aux 4e places cette saison. "J'ai été très proche de la victoire, mais je n'ai rien à regretter. J'ai tout tenté, notamment à vélo. Je n'aurais pas pu faire mieux. J'ai pensé qu'il y aurait plus d'écart après la 2e transition, mais quand j'ai vu que les poursuivants n'étaient qu'à 10 secondes j'ai gardé quelques réserves d'énergie pour les 5 derniers kilomètres que j'ai terminés de belle manière."

Deuxième Belge engagé au Canada, Noah Servais s'est lui classé 18e, à 1:45 du vainqueur. Au classement final de la série mondiale, établie sur les 3 courses de la saison (Yokohama, Leeds et Montréal), et de la grande finale d'Edmonton, Blummenfelt termine en tête avec 3.927 points, devant Van Riel (3.594) et le Britannique Alex Yee (3.289). Jelle Geens, qui n'a disputé que deux épreuves sur les quatre, est 18e (1.288), et Noah Servais 49e (332).

Chez les dames, la course est revenue à l'Américaine Taylor Knibb, tandis que la Bermudéenne Flora Duffy, également championne olympique à Tokyo, a assuré son 3e titre mondial en montant sur la 3e marche du podium canadien.

Claire Michel, 20e chez les Dames

Première Belge au classement final avec 2 épreuves à son actif sur les quatre, Claire Michel finit 20e et Valérie Barthélemy 23e (3 courses). Toutes deux étaient absentes à Edmonton. Hanne De Vet s'est quant à elle classée 18e de la course espoirs (-23 ans), remportée par la Française Emma Lombardi.

Marten Van Riel est devenu vice-champion du monde de triathlon sur distance olympique après avoir pris la 2e place de la manche finale des World Triathlon Series, samedi à Edmonton, au Canada. Le titre mondial et la victoire sur cette course de clôture sont revenus au Norvégien Kristian Blummenfelt, devenant le 1er triathlète à remporter la même année les titres olympique et mondial. Jelle Geens, victime la semaine dernière d'une fracture à la main, était absent. Marten Van Riel, 28 ans, 4e de l'épreuve des Jeux Olympiques, est sorti en 3e position après les 1.500m de natation, avant de faire le forcing lors des 40 km de vélo en compagnie du champion du monde sortant, le Français Vincent Luis, et du Hongrois Mark Devay. Derrière ce trio, Blummenfelt, 27 ans, a mené la poursuite afin de limiter l'écart. Si la différence entre les deux premiers groupes a toujours avoisiné 30 secondes lors des 6 premières boucles à vélo, le Norvégien a réussi à réduire l'écart à 9 secondes lors du 7e et dernier tour avant d'attaquer les 10 km de course à pied. Au final, c'est au sprint que le champion olympique a devancé l'Anversois, le Français Léo Bergère complétant le podium de la course."Je suis super heureux d'être enfin sur le podium", a déclaré Van Riel, plutôt abonné aux 4e places cette saison. "J'ai été très proche de la victoire, mais je n'ai rien à regretter. J'ai tout tenté, notamment à vélo. Je n'aurais pas pu faire mieux. J'ai pensé qu'il y aurait plus d'écart après la 2e transition, mais quand j'ai vu que les poursuivants n'étaient qu'à 10 secondes j'ai gardé quelques réserves d'énergie pour les 5 derniers kilomètres que j'ai terminés de belle manière." Deuxième Belge engagé au Canada, Noah Servais s'est lui classé 18e, à 1:45 du vainqueur. Au classement final de la série mondiale, établie sur les 3 courses de la saison (Yokohama, Leeds et Montréal), et de la grande finale d'Edmonton, Blummenfelt termine en tête avec 3.927 points, devant Van Riel (3.594) et le Britannique Alex Yee (3.289). Jelle Geens, qui n'a disputé que deux épreuves sur les quatre, est 18e (1.288), et Noah Servais 49e (332). Chez les dames, la course est revenue à l'Américaine Taylor Knibb, tandis que la Bermudéenne Flora Duffy, également championne olympique à Tokyo, a assuré son 3e titre mondial en montant sur la 3e marche du podium canadien. Première Belge au classement final avec 2 épreuves à son actif sur les quatre, Claire Michel finit 20e et Valérie Barthélemy 23e (3 courses). Toutes deux étaient absentes à Edmonton. Hanne De Vet s'est quant à elle classée 18e de la course espoirs (-23 ans), remportée par la Française Emma Lombardi.