Alors que les joueurs belges s'attendaient à évoluer devant un public enthousiaste, c'est devant un stade déserté par les supporters indiens à cause de la pluie et de la température fraîche que les Red Lions ont évolué samedi. Cette fois sans Max Plennevaux et Manu Stockbroekx, laissés au repos, tandis que Cédric Charlier et Felix Denaeyer, rentrés au pays après la Nouvelle-Zélande, avaient eux laissé place à Gauthier Boccard, qui a rejoint le groupe en Inde après sa récente paternité. La partie a démarré en trombe.

Dès la première minute, Thomas Briels alertait la défense indienne mais sa reprise d'un angle difficile passait à côté. Dans les secondes suivantes un tir de bord de cercle était dévié par Mandeep Singh juste devant Vincent Vanasch qui ne pouvait intervenir (1-0, 2e). Une série de 4 penalty corners (pc), tous tirés par Alexander Hendrickx, ne permettait pas à la Belgique d'égaliser. La Belgique dominait, se créait des occasions et des pc (encore 3 avant la pause), mais ne parvenait pas à trouver le chemin des filets.

Sur la plupart des 21 pénétrations dans le cercle adverse, les attaquants avaient à chaque fois trouvé sur leurs essais soit Krishan Pathak soit Sreejesh Paratuu, les deux gardiens indiens se relayant à chaque quart-temps. "Ils ont vraiment connu 'leur journée'", a reconnu Gauthier Boccard, qui fut le seul à trouver la faille en début 2e période, sur le 8e pc belge, joué en phase décalée sur le défenseur du Waterloo Ducks (1-1, 33e). "Nous essayons vraiment de cacher notre jeu sur pc. Mon but a d'ailleurs été marqué sur la seule variante. Tous les autres ont été des envois directs", a-t-il expliqué. Après un goal indien sur pc annulé par l'arbitrage vidéo, l'équipe locale a repris l'avance sur son pc suivant. Le donneur Ramandeep Singh s'est trouvé sur la trajectoire du sleep dévié de Rupinder Singh pour redonner l'avantage à la 5e nation mondiale (46e). Malgré une large domination, la Belgique n'est plus jamais parvenue à recoller au score.

"Vu notre manière de jouer, cette défaite n'est pas révélatrice d'un problème. On a été bon à la balle, peut-être un peu trop laxiste sur leur premier but mais notre fond de jeu était là. Les deux gardiens indiens ont rempli leur rôle à merveille. Cela a fait la différence aujourd'hui", a conclu Boccard, impatient de disputer la revanche dimanche. La Belgique défiera en effet une nouvelle fois les Indiens dimanche (12h30 belges) pour son sixième match. Au classement, les troupes de Shane McLeod sont toujours en tête avec 11 points, devant l'Inde qui compte 8 points après trois matches. Lundi, l'équipe belge de l'année reprendra la direction de la Belgique pour se consacrer au championnat national qui reprendra ses droits dès le 23 février. Un dernier déplacement de Pro League est planifié en Allemagne (2x en semaine les 19 et 26 mars), avant les quatres doubles duels à domicile, tous à la Wilrijkse Plein d'Anvers, entre le 15 mai et le 28 juin.

Alors que les joueurs belges s'attendaient à évoluer devant un public enthousiaste, c'est devant un stade déserté par les supporters indiens à cause de la pluie et de la température fraîche que les Red Lions ont évolué samedi. Cette fois sans Max Plennevaux et Manu Stockbroekx, laissés au repos, tandis que Cédric Charlier et Felix Denaeyer, rentrés au pays après la Nouvelle-Zélande, avaient eux laissé place à Gauthier Boccard, qui a rejoint le groupe en Inde après sa récente paternité. La partie a démarré en trombe. Dès la première minute, Thomas Briels alertait la défense indienne mais sa reprise d'un angle difficile passait à côté. Dans les secondes suivantes un tir de bord de cercle était dévié par Mandeep Singh juste devant Vincent Vanasch qui ne pouvait intervenir (1-0, 2e). Une série de 4 penalty corners (pc), tous tirés par Alexander Hendrickx, ne permettait pas à la Belgique d'égaliser. La Belgique dominait, se créait des occasions et des pc (encore 3 avant la pause), mais ne parvenait pas à trouver le chemin des filets. Sur la plupart des 21 pénétrations dans le cercle adverse, les attaquants avaient à chaque fois trouvé sur leurs essais soit Krishan Pathak soit Sreejesh Paratuu, les deux gardiens indiens se relayant à chaque quart-temps. "Ils ont vraiment connu 'leur journée'", a reconnu Gauthier Boccard, qui fut le seul à trouver la faille en début 2e période, sur le 8e pc belge, joué en phase décalée sur le défenseur du Waterloo Ducks (1-1, 33e). "Nous essayons vraiment de cacher notre jeu sur pc. Mon but a d'ailleurs été marqué sur la seule variante. Tous les autres ont été des envois directs", a-t-il expliqué. Après un goal indien sur pc annulé par l'arbitrage vidéo, l'équipe locale a repris l'avance sur son pc suivant. Le donneur Ramandeep Singh s'est trouvé sur la trajectoire du sleep dévié de Rupinder Singh pour redonner l'avantage à la 5e nation mondiale (46e). Malgré une large domination, la Belgique n'est plus jamais parvenue à recoller au score. "Vu notre manière de jouer, cette défaite n'est pas révélatrice d'un problème. On a été bon à la balle, peut-être un peu trop laxiste sur leur premier but mais notre fond de jeu était là. Les deux gardiens indiens ont rempli leur rôle à merveille. Cela a fait la différence aujourd'hui", a conclu Boccard, impatient de disputer la revanche dimanche. La Belgique défiera en effet une nouvelle fois les Indiens dimanche (12h30 belges) pour son sixième match. Au classement, les troupes de Shane McLeod sont toujours en tête avec 11 points, devant l'Inde qui compte 8 points après trois matches. Lundi, l'équipe belge de l'année reprendra la direction de la Belgique pour se consacrer au championnat national qui reprendra ses droits dès le 23 février. Un dernier déplacement de Pro League est planifié en Allemagne (2x en semaine les 19 et 26 mars), avant les quatres doubles duels à domicile, tous à la Wilrijkse Plein d'Anvers, entre le 15 mai et le 28 juin.