Dans un message sur Instagram, le pilote britannique a fait part de sa "tristesse" devant "le nombre de décès dans le monde" en constatant qu'"il n'y a rien d'autre que nous puissions faire que de nous isoler pour empêcher de l'attraper et de le propager".

"Il y a encore des gens qui sortent et qui vont dans les bars, les clubs et dans des grands rassemblements, ce que j'estime pour ma part totalement irresponsable et égoïste", a-t-il dénoncé.

Lewis Hamilton, 35 ans, s'était fait remarquer en étant l'un des rares pilotes à s'exprimer publiquement, en la regrettant, sur la décision des responsables de la F1 de tenter de courir le Grand Prix d'Australie le 15 mars. Celui-ci avait été annulé au dernier moment après de longs atermoiements.

Depuis, six autres Grands Prix ont été annulés ou reportés et la saison devrait débuter le 7 juin à Bakou (Azerbaïdjan).

Dans un message sur Instagram, le pilote britannique a fait part de sa "tristesse" devant "le nombre de décès dans le monde" en constatant qu'"il n'y a rien d'autre que nous puissions faire que de nous isoler pour empêcher de l'attraper et de le propager"."Il y a encore des gens qui sortent et qui vont dans les bars, les clubs et dans des grands rassemblements, ce que j'estime pour ma part totalement irresponsable et égoïste", a-t-il dénoncé.Lewis Hamilton, 35 ans, s'était fait remarquer en étant l'un des rares pilotes à s'exprimer publiquement, en la regrettant, sur la décision des responsables de la F1 de tenter de courir le Grand Prix d'Australie le 15 mars. Celui-ci avait été annulé au dernier moment après de longs atermoiements.Depuis, six autres Grands Prix ont été annulés ou reportés et la saison devrait débuter le 7 juin à Bakou (Azerbaïdjan).