Il y a un an, avec la renaissance de l'équipe nationale de basket en chaise, Jacques Wilmus, le manager, nous expliquait cet ambitieux objectif. Et force est de constater que pour l'instant le plan d'attaque des Wheelchair Belgium Lions se déroule comme prévu. En juillet, ils disputeront les championnats d'Europe en série C, avec à la clé un passage en série B si tout se passe comme prévu.

Ainsi, l'équipe nationale de basket en chaises affrontera le Portugal et la Grèce aux championnats d'Europe qui se dérouleront à Brno, en Tchéquie. L'occasion pour eux de décrocher un ticket vers les championnats séries B l'an prochain, afin de prétendre aux séries A en 2019 et puis surtout avoir l'opportunité de défendre les couleurs de la Belgique aux Jeux paralympiques de Tokyo en 2020.

"D'un point de vue sportif nous sommes au top car tous les meilleurs joueurs belges ont répondu présents pour les championnats d'Europe, explique Jacques Wilmus. Sauf deux qui ne partiront pas avec l'équipe pour raisons familiales. De plus, nous avons énormément de potentiel joueurs avec des jeunes qui s'entrainent et qui en veulent. D'ailleurs à partir de septembre on va commencer à intégrer beaucoup plus de jeunes dans le noyau de l'équipe nationale, et ce afin de préparer le futur. Une intégration qui a déjà commencé cette année avec l'arrivée de Terence, d'Anthony et d'Arthur dans l'équipe. Malheureusement, on déplore l'actuelle absence d'Anthony, pour blessures, et on espère qu'il se remettra rapidement et qu'il rejoindra l'équipe dont il est un des espoirs."

dr
© dr

De plus, par rapport au staff de base, Juan Bernal est venu, en tant qu'adjoint, rejoindre Marc De Vos, le sélectionneur, et Willima Guenfissi, adjoint lui aussi.

Manque de moyens...

Si le plan "stratégie basket" de Jacques Wilmus est bien rodé et suit son cours comme prévu, il n'en est pas de même pour le plan financier...

Le budget pour le parcours européen de l'équipe est assuré jusqu'à l'année prochaine, mais rien n'est assuré pour 2019 et surtout 2020.

"Aujourd'hui cela va, car nous pouvons nous rendre au Championnat en car. Mais si il nous faut prendre l'avion l'an prochain cela sera plus compliqué, car ce n'est pas le même budget" note le manager.

"Nous avons trois sponsors important, souligne Jacques Wilmus, BOP, Coloplast et Seco. Quant à Jérémy Solot et Maïlis Lechien de la Ligue handisport et Lucien Lopez de l'AWBB (Association Wallonie-Bruxelles de Basketball), ils nous aident du mieux qu'ils peuvent en essayant de faire avancer les choses. Nous avons grâce à eux une reconnaissance au niveau francophone. Maintenant nous espérons que des budgets pourront se débloquer."

Il y a un an, avec la renaissance de l'équipe nationale de basket en chaise, Jacques Wilmus, le manager, nous expliquait cet ambitieux objectif. Et force est de constater que pour l'instant le plan d'attaque des Wheelchair Belgium Lions se déroule comme prévu. En juillet, ils disputeront les championnats d'Europe en série C, avec à la clé un passage en série B si tout se passe comme prévu.Ainsi, l'équipe nationale de basket en chaises affrontera le Portugal et la Grèce aux championnats d'Europe qui se dérouleront à Brno, en Tchéquie. L'occasion pour eux de décrocher un ticket vers les championnats séries B l'an prochain, afin de prétendre aux séries A en 2019 et puis surtout avoir l'opportunité de défendre les couleurs de la Belgique aux Jeux paralympiques de Tokyo en 2020."D'un point de vue sportif nous sommes au top car tous les meilleurs joueurs belges ont répondu présents pour les championnats d'Europe, explique Jacques Wilmus. Sauf deux qui ne partiront pas avec l'équipe pour raisons familiales. De plus, nous avons énormément de potentiel joueurs avec des jeunes qui s'entrainent et qui en veulent. D'ailleurs à partir de septembre on va commencer à intégrer beaucoup plus de jeunes dans le noyau de l'équipe nationale, et ce afin de préparer le futur. Une intégration qui a déjà commencé cette année avec l'arrivée de Terence, d'Anthony et d'Arthur dans l'équipe. Malheureusement, on déplore l'actuelle absence d'Anthony, pour blessures, et on espère qu'il se remettra rapidement et qu'il rejoindra l'équipe dont il est un des espoirs."De plus, par rapport au staff de base, Juan Bernal est venu, en tant qu'adjoint, rejoindre Marc De Vos, le sélectionneur, et Willima Guenfissi, adjoint lui aussi.Manque de moyens...Si le plan "stratégie basket" de Jacques Wilmus est bien rodé et suit son cours comme prévu, il n'en est pas de même pour le plan financier... Le budget pour le parcours européen de l'équipe est assuré jusqu'à l'année prochaine, mais rien n'est assuré pour 2019 et surtout 2020. "Aujourd'hui cela va, car nous pouvons nous rendre au Championnat en car. Mais si il nous faut prendre l'avion l'an prochain cela sera plus compliqué, car ce n'est pas le même budget" note le manager."Nous avons trois sponsors important, souligne Jacques Wilmus, BOP, Coloplast et Seco. Quant à Jérémy Solot et Maïlis Lechien de la Ligue handisport et Lucien Lopez de l'AWBB (Association Wallonie-Bruxelles de Basketball), ils nous aident du mieux qu'ils peuvent en essayant de faire avancer les choses. Nous avons grâce à eux une reconnaissance au niveau francophone. Maintenant nous espérons que des budgets pourront se débloquer."