"Pourquoi des sportifs comme moi, des sportifs 'propres', devraient-ils pâtir de ceux qui ont eu des pratiques malhonnêtes?", s'est interrogée la triple médaillée olympique au cours d'une conférence de presse à laquelle participait aussi le champion du monde du 110 m haies Sergey Shubenkov, et la sauteuse en hauteur Anna Chicherova.

L'IAAF a décidé vendredi de suspendre provisoirement la Russie de toute compétition d'athlétisme et dont les athlètes pourraient être absents des JO-2016 à Rio de Janeiro, après la publication d'un rapport de l'Agence mondiale antidopage (AMA) dénonçant le "dopage organisé" de la Russie.

"Ce n'est pas honnête à l'égard des sportifs", a poursuivi la perchiste qui a déclaré avoir été "réellement sous le choc" en apprenant la suspension de la Russie.

Interrogée sur la possibilité de voir les athlètes russes concourir sous la bannière olympique, Yelena Isinbayeva a affirmé qu'il existait "des discussions sur le sujet dans les milieux sportifs" tout en indiquant ne pas savoir "si cela est possible".

"Nous voulons chanter notre hymne national", a-t-elle ajouté.

"Pourquoi des sportifs comme moi, des sportifs 'propres', devraient-ils pâtir de ceux qui ont eu des pratiques malhonnêtes?", s'est interrogée la triple médaillée olympique au cours d'une conférence de presse à laquelle participait aussi le champion du monde du 110 m haies Sergey Shubenkov, et la sauteuse en hauteur Anna Chicherova. L'IAAF a décidé vendredi de suspendre provisoirement la Russie de toute compétition d'athlétisme et dont les athlètes pourraient être absents des JO-2016 à Rio de Janeiro, après la publication d'un rapport de l'Agence mondiale antidopage (AMA) dénonçant le "dopage organisé" de la Russie. "Ce n'est pas honnête à l'égard des sportifs", a poursuivi la perchiste qui a déclaré avoir été "réellement sous le choc" en apprenant la suspension de la Russie. Interrogée sur la possibilité de voir les athlètes russes concourir sous la bannière olympique, Yelena Isinbayeva a affirmé qu'il existait "des discussions sur le sujet dans les milieux sportifs" tout en indiquant ne pas savoir "si cela est possible". "Nous voulons chanter notre hymne national", a-t-elle ajouté.