Le parcours des Red Panthers s'est arrêté mardi au Wagener Stadium d'Amstelveen, où la Belgique a été battue 2-1 par les Pays-Bas en quarts de finale de la Coupe du monde féminine de hockey.

"Nous n'avons pu répondre aux accélérations des Néerlandaises", a déclaré le coach de Panthers Raoul Ehren après la rencontre. "La rencontre a été plus équilibrée après la mi-temps. C'est dommage. J'avais déjà ma liste de joueuses pour les shoot-outs. Pour faire jeu égal avec les Néerlandaises, il nous faut jouer plus vite et mettre plus de tempo. Nous allons travailler dur pour cela", ajoute Ehren, rappelant que les Panthers étaient la plus jeune équipe du tournoi.

Les Belges ont connu un début difficile face au pays coorganisateur du Mondial (avec l'Espagne), encaissant à 44 secondes de la fin du 1er quart-temps sur une déviation de Laurien Leurink (15e). Les protégées de Raoul Ehren ont cependant élevé leur niveau pour commencer à faire jeu égal avec les championnes du monde, olympiques et d'Europe en fin de 1re mi-temps. Mieux même puisqu'elles ont égalisé sur leur 1er penalty-corner (pc), transformé sur une phase par la capitaine Alix Gerniers (38e).

Sur une action individuelle, Freeke Moes poussait cependant Aisling D'Hooghe à la faute au début du 4e et dernier quart-temps, la gardienne belge déviant de sa guêtre un centre en retrait dans son propre but (48e).

Pour Raoul Ehren, ce duel face aux Néerlandaises, championnes d'Europe, du monde et olympiques, n'était pas le plus important de sa carrière de sélectionneur de l'équipe belge. "Le match contre le Chili qui était le plus important", dit Ehren, faisant référence au barrage que les Panthers ont gagné 5-0 face au Chili, décrochant ainsi leur ticket pour les quarts. "Si nous avions perdu ce match, nous aurions été nulle part. Ici, nous perdons en quarts de finale face à la meilleure équipe du monde".

Le sélectionneur des Pays-Bas, l'Allemand Jamilon Mülders, estime quant à lui que son équipe a joué le meilleur hockey du tournoi. "Nous aurions dû mener 3 ou 4-0 à la mi-temps. Nous méritons cette victoire. Nous avons montré de la qualité. On surestime ma prestation, les joueuses ont été très matures. C'est super de travailler avec cette équipe".

Le parcours des Red Panthers s'est arrêté mardi au Wagener Stadium d'Amstelveen, où la Belgique a été battue 2-1 par les Pays-Bas en quarts de finale de la Coupe du monde féminine de hockey."Nous n'avons pu répondre aux accélérations des Néerlandaises", a déclaré le coach de Panthers Raoul Ehren après la rencontre. "La rencontre a été plus équilibrée après la mi-temps. C'est dommage. J'avais déjà ma liste de joueuses pour les shoot-outs. Pour faire jeu égal avec les Néerlandaises, il nous faut jouer plus vite et mettre plus de tempo. Nous allons travailler dur pour cela", ajoute Ehren, rappelant que les Panthers étaient la plus jeune équipe du tournoi. Les Belges ont connu un début difficile face au pays coorganisateur du Mondial (avec l'Espagne), encaissant à 44 secondes de la fin du 1er quart-temps sur une déviation de Laurien Leurink (15e). Les protégées de Raoul Ehren ont cependant élevé leur niveau pour commencer à faire jeu égal avec les championnes du monde, olympiques et d'Europe en fin de 1re mi-temps. Mieux même puisqu'elles ont égalisé sur leur 1er penalty-corner (pc), transformé sur une phase par la capitaine Alix Gerniers (38e). Sur une action individuelle, Freeke Moes poussait cependant Aisling D'Hooghe à la faute au début du 4e et dernier quart-temps, la gardienne belge déviant de sa guêtre un centre en retrait dans son propre but (48e). Pour Raoul Ehren, ce duel face aux Néerlandaises, championnes d'Europe, du monde et olympiques, n'était pas le plus important de sa carrière de sélectionneur de l'équipe belge. "Le match contre le Chili qui était le plus important", dit Ehren, faisant référence au barrage que les Panthers ont gagné 5-0 face au Chili, décrochant ainsi leur ticket pour les quarts. "Si nous avions perdu ce match, nous aurions été nulle part. Ici, nous perdons en quarts de finale face à la meilleure équipe du monde". Le sélectionneur des Pays-Bas, l'Allemand Jamilon Mülders, estime quant à lui que son équipe a joué le meilleur hockey du tournoi. "Nous aurions dû mener 3 ou 4-0 à la mi-temps. Nous méritons cette victoire. Nous avons montré de la qualité. On surestime ma prestation, les joueuses ont été très matures. C'est super de travailler avec cette équipe".