Les raisons de la non-sélection de Dylan Borlée pour Zurich

06/08/14 à 13:39 - Mise à jour à 13:39

Source: Sportmagazine

La banque qui parraine la famille Borlée avait qualifié la décision de la LRBA de "négligence coupable". Ce mercredi, la Ligue belge d'athlétisme s'explique.

Les raisons de la non-sélection de Dylan Borlée pour Zurich

© Belga / Eric Lalmand

Après avoir annoncé que Dylan, cadet de la famille Borlée, ne serait pas retenu pour les championnats d'Europe de Zurich du 12 au 19 août, la Ligue royale belge d'athlétisme (LRBA) a expliqué par communiqué les raisons de cette décision qui a fait couler beaucoup d'encre.

Le communiqué, signé par les deux co-présidents (Thomas Lefebvre pour la LBFA et Eddy Devogelaer pour la VAL, son équivalent flamand) rappelle pour commencer qu' "(...) une sélection pour une équipe relais se compose de 5 ou 6 athlètes. La procédure stipule que pour le relais 4x400m hommes, Jacques Borlée propose une équipe à la commission de sélection. Pour les Championnats de Zurich, il avait proposé une équipe de six athlètes, avec un test d'aptitude physique avant le départ pour le 6e athlète, Dylan Borlée, blessé depuis un mois". La Ligue considère que Michael Bultheel, déjà sur place pour le 400m haies, peut très bien constituer le sixième athlète, rôle qu'il a déjà occupé aux Jeux Olympiques de Londres.

La LRBA souligne ensuite que Dylan Borlée est 6e au classement belge, et qu'"il n'est donc a priori pas en ordre utile pour remplacer dans les séries un des trois athlètes repris en individuel. De plus, pour la commission, un test préalable effectué par Dylan ne présage pas d'une performance susceptible d'être meilleure que celle réalisée par les athlètes sélectionnés. La même logique a présidé à la sélection du 4x400m féminin", conclut le communiqué.

Mardi, en réaction à la non-sélection du jeune Borlée, Luc Versele, CEO de la banque Crelan, "Premium Sponsor" de la famille d'athlètes depuis 2011, a rédigé une lettre ouverte intitulée "comment faire de son mieux pour ne pas gagner". Son but était de critiquer la décision de la Ligue belge qu'il qualifie de "négligence coupable". Et de poursuivre: "la Ligue pense-t-elle vraiment qu'au final, le coach, s'il devait constater que cela n'allait pas, mettrait quand même Dylan sur la ligne de départ ? Et est-ce que la Ligue est consciente du fait que si Dylan est quand même en forme, nos chances de succès augmentent de manière considérable ? Qu'est-ce qui anime cette décision ? Elle est lourde de conséquences, non seulement pour les athlètes et leur entourage qui vivent depuis des mois en vue de cette apothéose, mais également pour les frères Borlée ainsi que pour une étoile montante telle que Julien Watrin, qui réalise de très belles performances et peut acquérir ici une énorme expérience. C'est grave également pour les supporters, pour toutes les personnes impliquées dans l'athlétisme belge et pour le positivisme belge en général."

Dylan Borlée, blessé au dos, n'a plus participé à une compétition d'athlétisme depuis le 6 juillet.

En savoir plus sur:

Nos partenaires