Jeudi, le Premier ministre Yoshihide Suga a annoncé que l'état d'urgence d'une durée d'un mois couvrirait la région du grand Tokyo à partir de vendredi, alors que le Japon est confronté à une nette recrudescence de la pandémie.

Les responsables de Tokyo-2020 ont déclaré à plusieurs reprises qu'un nouveau report des Jeux --qui doivent commencer le 23 juillet-- est hors de question. Et ils ont insisté vendredi sur le fait que l'état d'urgence ne ferait pas dérailler les plans.

"Cette déclaration d'urgence offre une opportunité de maîtriser la situation de Covid-19 et de faire en sorte que Tokyo-2020 planifie des Jeux sûrs cet été, nous allons procéder aux préparatifs nécessaires en conséquence", ont déclaré les organisateurs dans un communiqué.

M. Suga a dit jeudi que le Japon s'était engagé à organiser des Jeux olympiques "sûrs" et il est convaincu que l'opinion publique changera d'avis lorsque le Japon commencera les vaccinations, prévues à partir de la fin février.

Dick Pound, membre du Comité international olympique, a été cité jeudi par la BBC comme ayant affirmé qu'il ne pouvait pas "être certain" que les Jeux se dérouleraient comme prévu en raison de l'inconnue sur les "poussées" de contaminations.

Jeudi, le Premier ministre Yoshihide Suga a annoncé que l'état d'urgence d'une durée d'un mois couvrirait la région du grand Tokyo à partir de vendredi, alors que le Japon est confronté à une nette recrudescence de la pandémie. Les responsables de Tokyo-2020 ont déclaré à plusieurs reprises qu'un nouveau report des Jeux --qui doivent commencer le 23 juillet-- est hors de question. Et ils ont insisté vendredi sur le fait que l'état d'urgence ne ferait pas dérailler les plans. "Cette déclaration d'urgence offre une opportunité de maîtriser la situation de Covid-19 et de faire en sorte que Tokyo-2020 planifie des Jeux sûrs cet été, nous allons procéder aux préparatifs nécessaires en conséquence", ont déclaré les organisateurs dans un communiqué. M. Suga a dit jeudi que le Japon s'était engagé à organiser des Jeux olympiques "sûrs" et il est convaincu que l'opinion publique changera d'avis lorsque le Japon commencera les vaccinations, prévues à partir de la fin février. Dick Pound, membre du Comité international olympique, a été cité jeudi par la BBC comme ayant affirmé qu'il ne pouvait pas "être certain" que les Jeux se dérouleraient comme prévu en raison de l'inconnue sur les "poussées" de contaminations.