Luypaert, vice-champion olympique à Rio, a bénéficié d'une AUT (Autorisation d'usage à des fins thérapeutiques) du Symbicort pendant deux ans, un médicament prescrit par la fédération internationale de hockey en novembre 2010. Le joueur souffre depuis l'enfance d'asthme.

Les quatre dernières années, Luypaert a utilisé de l'Inuvair qui ne figure pas sur la liste des produits interdits par l'Agence Mondiale antidopage (AMA).

"La fuite de ces documents confirme une chose: Loïck Luypaert respecte les règles", précise Atticus dans son communiqué. "De tels incidents montrent la vulnérabilité des données personnelles dans cette ère digitale. Il va de soi que nous soutenons l'AMA dans sa lutte pour un sport sans dopage, mais il est clair que leur base de données n'a pas résisté à l'attaque des hackers. La réputation d'un sportif propre comme Loïck Luypaert peut être détruite avec de tels incidents. Nous voulons que l'AMA résolve ce problème aussi vite que possible. Nous leur demandons aussi de le préciser dans leur communications officielles."

Luypaert, vice-champion olympique à Rio, a bénéficié d'une AUT (Autorisation d'usage à des fins thérapeutiques) du Symbicort pendant deux ans, un médicament prescrit par la fédération internationale de hockey en novembre 2010. Le joueur souffre depuis l'enfance d'asthme. Les quatre dernières années, Luypaert a utilisé de l'Inuvair qui ne figure pas sur la liste des produits interdits par l'Agence Mondiale antidopage (AMA). "La fuite de ces documents confirme une chose: Loïck Luypaert respecte les règles", précise Atticus dans son communiqué. "De tels incidents montrent la vulnérabilité des données personnelles dans cette ère digitale. Il va de soi que nous soutenons l'AMA dans sa lutte pour un sport sans dopage, mais il est clair que leur base de données n'a pas résisté à l'attaque des hackers. La réputation d'un sportif propre comme Loïck Luypaert peut être détruite avec de tels incidents. Nous voulons que l'AMA résolve ce problème aussi vite que possible. Nous leur demandons aussi de le préciser dans leur communications officielles."