Les Dallas Cowboys ont remporté leur cinquième et dernier Super Bowl en 1995 mais ça n'empêche pas l'équipe texane de football américain d'emmener pour la douzième année d'affilée le classement des clubs les plus riches de la National Football League. Il y a trois ans, on estimait la valeur de l'équipe à quatre milliards de dollars et cette année, elle vient...

Les Dallas Cowboys ont remporté leur cinquième et dernier Super Bowl en 1995 mais ça n'empêche pas l'équipe texane de football américain d'emmener pour la douzième année d'affilée le classement des clubs les plus riches de la National Football League. Il y a trois ans, on estimait la valeur de l'équipe à quatre milliards de dollars et cette année, elle vient de franchir le cap symbolique des cinq milliards (4,2 milliards d'euros). D'après Forbes, Dallas est de loin le club le plus riche au monde, devant Manchester United (3,5 milliards d'euros), le Real et Barcelone (3,4) ainsi que les New York Yankees (3,3), un club de base-ball. On estime à 3,2 milliards d'euros la valeur des New England Patriots, l'équipe de NFL la plus performante avec dix titres. Dalles n'a plus disputé la moindre finale depuis 23 ans mais ses rentrées ont encore augmenté de 4 % pour atteindre 733 millions d'euros. Le propriétaire, Jerry Jones, un homme d'affaires de 75 ans (dont les parents tenaient un supermarché), a acheté l'équipe en février 1989 pour la bagatelle de 118 millions d'euros. C'était un rêve de jeunesse car dans les années '60, pendant ses études en économie à l'université d'Arkansas, il s'adonnait au football américain. À son grand désespoir, il n'a jamais été choisi dans les drafts et il s'est lancé avec succès dans les affaires - assurances, pizzerias, exploitations de gaz et de pétrole -. Au début des années '90, il est parti en guerre contre les trois principales chaînes TV, qui voulaient diminuer les droits TV. Jones a été l'architecte du contrat monstrueux passé avec Fox, qui était alors un petit calibre dans le milieu des contrats sportifs. Les droits TV ont ensuite explosé. Sous sa direction, les Dallas Cowboys ont gagné le Super Bowl à trois reprises (1992, 1993 et 1995).