Déjà privé d'Ismaël Bako et de Sam Van Rossom (blessés), Dario Gjergja, le sélectionneur belge, a dû faire face au forfait de dernière minute de Jean-Marc Mwema, légèrement touché au dos. Une perte importante qui voyait l'équipe nationale belge être totalement dominée physiquement au premier quart-temps. Les Lettons imposaient leur physique dans la raquette pour rapidement prendre le large (10-23) et virer largement en tête à la pause (25-43).

Au retour des vestiaires, les Belgian Lions mettaient beaucoup plus d'intensité défensivement. À l'image de Pierre-Antoine Gillet (13 points en deuxième période), les Belges montraient plus de caractère pour réduire l'écart (45-57) et même revenir sous la barre psychologique des dix unités (55-62). Mais le manque d'adresse aux lancers francs (14/27) faisait mal à la Belgique.

De leur côté, les Lettons trouvaient presque à chaque fois la solution au périmètre (10 paniers à 3 points) pour rester aux commandes. Dans un final à couper le souffle, la Belgique avait la balle de match entre ses mains pour s'imposer mais la dernière action ne donnait rien (65-66).

Au classement, la Belgique rester première de son groupe avec un bilan de 2 victoires pour 1 défaite. Suivent la Lettonie (2-1), la Serbie (2-1) et la Slovaquie (0-3).

Le match retour face à la Lettonie est prévu ce lundi, à Riga (18h30).

Les trois premiers de chaque groupe seront retenus pour un deuxième tour éliminatoire qui se déroulera entre les mois d'août 2022 et de février 2023. Les Belgian Lions n'ont encore jamais pris part à la phase finale d'une Coupe du monde. Le prochain Mondial est prévu du 25 août au 10 septembre 2023 aux Philippines, en Indonésie et au Japon.

Déjà privé d'Ismaël Bako et de Sam Van Rossom (blessés), Dario Gjergja, le sélectionneur belge, a dû faire face au forfait de dernière minute de Jean-Marc Mwema, légèrement touché au dos. Une perte importante qui voyait l'équipe nationale belge être totalement dominée physiquement au premier quart-temps. Les Lettons imposaient leur physique dans la raquette pour rapidement prendre le large (10-23) et virer largement en tête à la pause (25-43). Au retour des vestiaires, les Belgian Lions mettaient beaucoup plus d'intensité défensivement. À l'image de Pierre-Antoine Gillet (13 points en deuxième période), les Belges montraient plus de caractère pour réduire l'écart (45-57) et même revenir sous la barre psychologique des dix unités (55-62). Mais le manque d'adresse aux lancers francs (14/27) faisait mal à la Belgique. De leur côté, les Lettons trouvaient presque à chaque fois la solution au périmètre (10 paniers à 3 points) pour rester aux commandes. Dans un final à couper le souffle, la Belgique avait la balle de match entre ses mains pour s'imposer mais la dernière action ne donnait rien (65-66). Au classement, la Belgique rester première de son groupe avec un bilan de 2 victoires pour 1 défaite. Suivent la Lettonie (2-1), la Serbie (2-1) et la Slovaquie (0-3). Le match retour face à la Lettonie est prévu ce lundi, à Riga (18h30). Les trois premiers de chaque groupe seront retenus pour un deuxième tour éliminatoire qui se déroulera entre les mois d'août 2022 et de février 2023. Les Belgian Lions n'ont encore jamais pris part à la phase finale d'une Coupe du monde. Le prochain Mondial est prévu du 25 août au 10 septembre 2023 aux Philippines, en Indonésie et au Japon.