Tim Celen (MT2) a remporté la médaille de bronze dans le contre-la-montre de cyclisme des Jeux Paralympiques de Tokyo, mardi sur le circuit du Fuji International Speedway. Il enlève la 12e médaille belge dans ces seizièmes Jeux Paralympiques de Tokyo.

La joie d'une médaille de bronze pour Tim Celen, belga
La joie d'une médaille de bronze pour Tim Celen © belga

Celen, 23 ans, a parcouru les seize kilomètres en 30:44.21, ce qui lui a valu la troisième place. Le Chinois Chen Jianxin (MT1) a remporté l'or en 25:00.32, devant l'Italien Giorgio Farroni (27:49.78), qui concourt également dans la catégorie MT1.

En juin dernier, Celen a remporté le titre mondial lors des Championnats du monde de paracyclisme à Cascais, au Portugal.

L'argent pour Genyn, le bronze pour Habsch dans le 200 m classe T51

Après la médaille d'argent remportée mardi par Ewoud Vromant au contre-la-montre, les Belges Peter Genyn et Roger Habsch ont été médaillés lors des Jeux paralympiques de Tokyo. Les deux athlètes ont respectivement décroché l'argent et le bronze à l'épreuve du 200 mètres (classe T51). La médaille d'or a été remporté par le Finlandais Toni Piispanen.

Celui-ci a été vainqueur en 36.81, suivi de très près par les Belges Genyn (37.11) et Habsch (38.33).

Ces deux athlètes seront à nouveau en piste vendredi, à 13h46 HB lors du 100 mètres. L'Anversois de 44 ans Genyn avait été champion du monde du 200 mètres entre 2019 ( classe T51) et champion d'Europe en juin cette année.

Si Habsch (à droite) était satisfait de sa médaille de bronze, Peter Genyns, médaillé d'argent (à gauche), était déçu de ne pas avoir su décrocher l'or olympique., belga
Si Habsch (à droite) était satisfait de sa médaille de bronze, Peter Genyns, médaillé d'argent (à gauche), était déçu de ne pas avoir su décrocher l'or olympique. © belga

A Rio, il y a cinq ans, il avait décroché les médailles d'or tant au 100 qu'au 400 mètres. Ces deux nouvelles médailles portent le compteur de la délégation belge à Tokyo à dix médailles.

Peter Genyn déçu par sa médaille d'argent: "Je voulais cette médaille d'or"

Peter Genyn n'était pas entièrement satisfait de sa deuxième place. "Je suis venu ici pour l'or, donc je suis un peu déçu", a-t-il reconnu.

"Je dois être honnête : je voulais cette médaille d'or", a avoué Genyn après sa course. "Je savais d'avance que cela allait être très intense entre moi, Toni (Piispanen, ndlr) et Roger (Habsch, ndlr). Et ensuite, il faut être au top. J'aurais dû être plus rapide aujourd'hui. Je n'ai pas eu une super journée aujourd'hui, mais pas une mauvaise non plus. J'ai fait une erreur dans le virage et à ce niveau, tout doit être parfait. C'est dommage, car je pense avoir très bien commencé. Mais je ne pouvais pas pousser assez. Ma vitesse de pointe était juste un peu trop faible."

Genyn n'était pas impatient d'affronter la chaleur de Tokyo et s'est préparé minutieusement avec son équipe. "Les conditions n'ont pas vraiment joué un rôle à la fin", a-t-il été honnête. "J'ai plutôt bien géré la chaleur ici. C'était très important pour moi au préalable. Mais tout allait bien. Je pensais vraiment que nous étions prêts. C'est donc dommage que je manque l'or."

De retour sur le 100 m vendredi

Genyn sera de retour en action vendredi à Tokyo sur la distance de 100m. "Il sera important de se remettre pour vendredi maintenant", a-t-il terminé. "Et ensuite, je veux prendre ma revanche. Tel est l'objectif. Toni (Piispanen, ndlr) a été plus rapide sur 100 mètres ces deux dernières années, mais je détiens toujours le record du monde et je n'ai pas l'intention de céder sans me battre."

null, belga
null © belga

Le bronze pour Maxime Hordies en Handbike H1/Route

Le para-cycliste Maxime Hordies (Handbike H1/Route) a remporté mardi une médaille de bronze lors du contre-la-montre des Jeux paralympiques de Tokyo. Il a enregistré 16 kilomètres en 47:01.23 au Fuji International Speedway, ce qui lui octroie la troisième place au podium.

La médaille d'or a été décrochée par le Sud-Africain Nicolas Pieter du Preez (43:49.41), suivi par l'Italien Fabrizio Cornegliani (45:44.56) qui a remporté l'argent.

Plus tôt cette année, Maxime Hordies (25) avait déjà remporté le bronze tant au contre-la-montre que sur la route au championnat du monde de para-cyclisme. Il concourra encore mercredi lors des Jeux Paralympiques pour la course de route.

Maxime Hordies apporte une onzième médaille dans l'escarcelle de la délégation belge à Tokyo, un bilan qu'avaient atteint les athlètes paralympiques belges lors des Jeux de Rio de Janeiro il y a cinq ans.

Ewoud Vromant prend sa revanche avec une médaille d'argent sur le contre-la-montre

Ewoud Vromant (MC2) a pu prendre sa revanche aux Jeux paralympiques. Le Belge de 37 ans, disqualifié jeudi passé lors de la poursuite individuelle sur 3 km dans les épreuves de cyclisme sur piste, a remporté mardi l'argent lors du contre-la-montre.

Ewoud Vromant a pu quelque peu oublier sa disqualification dans la poursuite individuelle en décrochant l'argent sur le contre-la-montre de la catégorie MC2, belga
Ewoud Vromant a pu quelque peu oublier sa disqualification dans la poursuite individuelle en décrochant l'argent sur le contre-la-montre de la catégorie MC2 © belga

Vromant a parcourru 24 km en 36:11.79 et seul l'Australien Darren Hicks a fait mieux en 34:39.78. La médaille de bronze est revenue au Français Alexander Leaute, qui avait en fin de compte remporté l'or jeudi à la place de Vromant lors de la poursuite individuelle sur 3 km dans les épreuves de cyclisme sur piste. En cours de route, Vromant a dû poser pied à terre à cause d'un problème mécanique, mais il a pu rapidement se remettre en route.

Jeudi, Ewoud Vromant sera encore en action à Fuji pour l'épreuve de course sur route, pour laquelle il nourrit toutefois des ambitions moindres. Sa médaille de bronze porte le compteur de la délégation belge à Tokyo à huit médailles.

Tim Celen (MT2) a remporté la médaille de bronze dans le contre-la-montre de cyclisme des Jeux Paralympiques de Tokyo, mardi sur le circuit du Fuji International Speedway. Il enlève la 12e médaille belge dans ces seizièmes Jeux Paralympiques de Tokyo. Celen, 23 ans, a parcouru les seize kilomètres en 30:44.21, ce qui lui a valu la troisième place. Le Chinois Chen Jianxin (MT1) a remporté l'or en 25:00.32, devant l'Italien Giorgio Farroni (27:49.78), qui concourt également dans la catégorie MT1. En juin dernier, Celen a remporté le titre mondial lors des Championnats du monde de paracyclisme à Cascais, au Portugal. Après la médaille d'argent remportée mardi par Ewoud Vromant au contre-la-montre, les Belges Peter Genyn et Roger Habsch ont été médaillés lors des Jeux paralympiques de Tokyo. Les deux athlètes ont respectivement décroché l'argent et le bronze à l'épreuve du 200 mètres (classe T51). La médaille d'or a été remporté par le Finlandais Toni Piispanen. Celui-ci a été vainqueur en 36.81, suivi de très près par les Belges Genyn (37.11) et Habsch (38.33). Ces deux athlètes seront à nouveau en piste vendredi, à 13h46 HB lors du 100 mètres. L'Anversois de 44 ans Genyn avait été champion du monde du 200 mètres entre 2019 ( classe T51) et champion d'Europe en juin cette année.A Rio, il y a cinq ans, il avait décroché les médailles d'or tant au 100 qu'au 400 mètres. Ces deux nouvelles médailles portent le compteur de la délégation belge à Tokyo à dix médailles. Peter Genyn déçu par sa médaille d'argent: "Je voulais cette médaille d'or"Peter Genyn n'était pas entièrement satisfait de sa deuxième place. "Je suis venu ici pour l'or, donc je suis un peu déçu", a-t-il reconnu."Je dois être honnête : je voulais cette médaille d'or", a avoué Genyn après sa course. "Je savais d'avance que cela allait être très intense entre moi, Toni (Piispanen, ndlr) et Roger (Habsch, ndlr). Et ensuite, il faut être au top. J'aurais dû être plus rapide aujourd'hui. Je n'ai pas eu une super journée aujourd'hui, mais pas une mauvaise non plus. J'ai fait une erreur dans le virage et à ce niveau, tout doit être parfait. C'est dommage, car je pense avoir très bien commencé. Mais je ne pouvais pas pousser assez. Ma vitesse de pointe était juste un peu trop faible." Genyn n'était pas impatient d'affronter la chaleur de Tokyo et s'est préparé minutieusement avec son équipe. "Les conditions n'ont pas vraiment joué un rôle à la fin", a-t-il été honnête. "J'ai plutôt bien géré la chaleur ici. C'était très important pour moi au préalable. Mais tout allait bien. Je pensais vraiment que nous étions prêts. C'est donc dommage que je manque l'or." De retour sur le 100 m vendrediGenyn sera de retour en action vendredi à Tokyo sur la distance de 100m. "Il sera important de se remettre pour vendredi maintenant", a-t-il terminé. "Et ensuite, je veux prendre ma revanche. Tel est l'objectif. Toni (Piispanen, ndlr) a été plus rapide sur 100 mètres ces deux dernières années, mais je détiens toujours le record du monde et je n'ai pas l'intention de céder sans me battre." Le para-cycliste Maxime Hordies (Handbike H1/Route) a remporté mardi une médaille de bronze lors du contre-la-montre des Jeux paralympiques de Tokyo. Il a enregistré 16 kilomètres en 47:01.23 au Fuji International Speedway, ce qui lui octroie la troisième place au podium. La médaille d'or a été décrochée par le Sud-Africain Nicolas Pieter du Preez (43:49.41), suivi par l'Italien Fabrizio Cornegliani (45:44.56) qui a remporté l'argent. Plus tôt cette année, Maxime Hordies (25) avait déjà remporté le bronze tant au contre-la-montre que sur la route au championnat du monde de para-cyclisme. Il concourra encore mercredi lors des Jeux Paralympiques pour la course de route. Maxime Hordies apporte une onzième médaille dans l'escarcelle de la délégation belge à Tokyo, un bilan qu'avaient atteint les athlètes paralympiques belges lors des Jeux de Rio de Janeiro il y a cinq ans.Ewoud Vromant (MC2) a pu prendre sa revanche aux Jeux paralympiques. Le Belge de 37 ans, disqualifié jeudi passé lors de la poursuite individuelle sur 3 km dans les épreuves de cyclisme sur piste, a remporté mardi l'argent lors du contre-la-montre. Vromant a parcourru 24 km en 36:11.79 et seul l'Australien Darren Hicks a fait mieux en 34:39.78. La médaille de bronze est revenue au Français Alexander Leaute, qui avait en fin de compte remporté l'or jeudi à la place de Vromant lors de la poursuite individuelle sur 3 km dans les épreuves de cyclisme sur piste. En cours de route, Vromant a dû poser pied à terre à cause d'un problème mécanique, mais il a pu rapidement se remettre en route. Jeudi, Ewoud Vromant sera encore en action à Fuji pour l'épreuve de course sur route, pour laquelle il nourrit toutefois des ambitions moindres. Sa médaille de bronze porte le compteur de la délégation belge à Tokyo à huit médailles.