LeBron James vient de soutenir publiquement Hillary Clinton dans les colonnes des journaux Business Insider Sunday et Akron Beacon Journal. Il a fourni plusieurs motifs à son choix. D'après le quadruple MVP de NBA, la rivale de Donald Trump est la seule candidate à comprendre les problèmes de ceux qui, comme lui, ont grandi dans la pauvreté à Akron, Ohio. Pendant sa carrière, le basketteur s'est toujours engagé en faveur des habitants de sa ville natale, notamment en finançant les études au collège de jeunes, via sa Family Foundation.

Selon James, Clinton est aussi la meilleure candidate pour poursuivre la politique de Barack Obama. The King est très proche de l'actuel président, qu'il a déjà aidé durant sa campagne 2008 et avec lequel il échange des SMS réguliers, Obama adorant le basket.

James estime encore que les USA ont besoin d'un président qui rassemble un pays divisé. "Les idées qui nous divisent ne sont pas la solution. Nous devons être unis, indépendamment de nos origines et de la couleur de notre peau. Hillary envoie ce message d'espoir et d'unité."

James, qui a offert à l'Ohio un premier titre dans un sport majeur depuis 1964, avec les Cleveland Cavaliers, est particulièrement populaire. Son soutien peut donc constituer un facteur important pour Clinton, d'autant que l'Ohio est ce qu'on appelle un swing state, un Etat dont le résultat électoral oscille entre démocrates et républicains.

Il est rare qu'une vedette comme James, qui gagne des centaines de millions grâce à ses contrats de sponsoring, exprime ainsi ses opinions publiques : le thème est sensible et peut faire reculer certains sponsors. LBJ s'en moque. "J'ai le droit de dire ce que je pense et ce que je ressens."

Pendant les EPSY-awards de la chaîne sportive EPSN, en juillet, il a fait un discours, flanqué par ses collègues Dwyane Wade, Carmelo Anthony et Chris Paul, appelant d'autres athlètes à les aider dans la lutte contre la violence croissante qui ravage les États-Unis et qui est surtout dirigée contre les Noirs.

Par Jonas Creteur

LeBron James vient de soutenir publiquement Hillary Clinton dans les colonnes des journaux Business Insider Sunday et Akron Beacon Journal. Il a fourni plusieurs motifs à son choix. D'après le quadruple MVP de NBA, la rivale de Donald Trump est la seule candidate à comprendre les problèmes de ceux qui, comme lui, ont grandi dans la pauvreté à Akron, Ohio. Pendant sa carrière, le basketteur s'est toujours engagé en faveur des habitants de sa ville natale, notamment en finançant les études au collège de jeunes, via sa Family Foundation.Selon James, Clinton est aussi la meilleure candidate pour poursuivre la politique de Barack Obama. The King est très proche de l'actuel président, qu'il a déjà aidé durant sa campagne 2008 et avec lequel il échange des SMS réguliers, Obama adorant le basket.James estime encore que les USA ont besoin d'un président qui rassemble un pays divisé. "Les idées qui nous divisent ne sont pas la solution. Nous devons être unis, indépendamment de nos origines et de la couleur de notre peau. Hillary envoie ce message d'espoir et d'unité."James, qui a offert à l'Ohio un premier titre dans un sport majeur depuis 1964, avec les Cleveland Cavaliers, est particulièrement populaire. Son soutien peut donc constituer un facteur important pour Clinton, d'autant que l'Ohio est ce qu'on appelle un swing state, un Etat dont le résultat électoral oscille entre démocrates et républicains.Il est rare qu'une vedette comme James, qui gagne des centaines de millions grâce à ses contrats de sponsoring, exprime ainsi ses opinions publiques : le thème est sensible et peut faire reculer certains sponsors. LBJ s'en moque. "J'ai le droit de dire ce que je pense et ce que je ressens."Pendant les EPSY-awards de la chaîne sportive EPSN, en juillet, il a fait un discours, flanqué par ses collègues Dwyane Wade, Carmelo Anthony et Chris Paul, appelant d'autres athlètes à les aider dans la lutte contre la violence croissante qui ravage les États-Unis et qui est surtout dirigée contre les Noirs.Par Jonas Creteur