Les mesures prises vendredi par un Comité de concertation avancé en raison de la recrudescence du coronavirus n'ont pas ajouté beaucoup de contraintes supplémentaires au sport par rapport aux décisions prises il y a une semaine.

"Le sport est épargné", souffle même l'AISF, l'Association interfédérale du sport francophone. Le sport en salle, y compris amateur, peut se poursuivre, mais toujours sans public. "Une menace réelle pesait sur le sport en intérieur, mais il a été épargné par le CoDeCo de ce 3 décembre", note l'AISF dans son communiqué. "Les compétitions sportives pourront toujours avoir lieu dans le respect des règles actuelles dont le huis-clos pour l'intérieur (sauf deux accompagnants pour les moins de 18 ans). Notons avec plaisir que le Premier Ministre, Alexander De Croo, et le Ministre-Président, Pierre-Yves Jeholet, ont mentionné combien la pratique sportive était importante pour la santé mentale et physique et qu'il convenait donc de pouvoir la maintenir".

Le sport amateur peut se poursuivre mais doit s'astreindre cependant à appliquer un ensemble de mesures contraignantes "comme le contrôle du covid safe ticket (CST) dès 16 ans (toujours en indoor et à partir de 100 en outdoor), la ventilation, le huis-clos en intérieur, les CO² mètres, le port du masque en dehors de la pratique sportive, etc.. conformément au protocole", rappelle cependant l'AISF qui note que "le seul changement semble être que le port du masque sera obligatoire dès l'âge de 6 ans et non plus 10 ans".

"L'HoReCa étant aussi épargné par de nouvelles restrictions, les cafétérias et buvettes pourront rester ouvertes dans le respect du protocole actuel (table de 6 maximum, port du masque, CST, fermeture à 23h, ¿)", conclut l'association qui attend la parution d l'arrêté royal pour voir ces consignes confirmées, voire précisées.

Du côté néerlandophone, la fédération flamande des sports s'est montrée même "très heureuse que le Comité de consultation reconnaisse enfin que le sport a un impact énorme sur la santé et le bien-être mental des gens", mais elle appelle tout de même les clubs sportifs à suspendre les compétitions pour la dernière semaine avant les vacances de Noël par solidarité avec les élèves.

Le sport peut certes se poursuivre sans public, mais plusieurs fédérations avaient déjà décidé de stopper leur championnat en raison du huis-clos. C'est le cas ainsi pour la BNXT League en basket ainsi que les deux autres divisions nationales messieurs (TDM1 et TDM2). Les dames continuent à jouer. C'est le cas aussi pour l'Euromillions Volley League.

Les mesures prises vendredi par un Comité de concertation avancé en raison de la recrudescence du coronavirus n'ont pas ajouté beaucoup de contraintes supplémentaires au sport par rapport aux décisions prises il y a une semaine."Le sport est épargné", souffle même l'AISF, l'Association interfédérale du sport francophone. Le sport en salle, y compris amateur, peut se poursuivre, mais toujours sans public. "Une menace réelle pesait sur le sport en intérieur, mais il a été épargné par le CoDeCo de ce 3 décembre", note l'AISF dans son communiqué. "Les compétitions sportives pourront toujours avoir lieu dans le respect des règles actuelles dont le huis-clos pour l'intérieur (sauf deux accompagnants pour les moins de 18 ans). Notons avec plaisir que le Premier Ministre, Alexander De Croo, et le Ministre-Président, Pierre-Yves Jeholet, ont mentionné combien la pratique sportive était importante pour la santé mentale et physique et qu'il convenait donc de pouvoir la maintenir". Le sport amateur peut se poursuivre mais doit s'astreindre cependant à appliquer un ensemble de mesures contraignantes "comme le contrôle du covid safe ticket (CST) dès 16 ans (toujours en indoor et à partir de 100 en outdoor), la ventilation, le huis-clos en intérieur, les CO² mètres, le port du masque en dehors de la pratique sportive, etc.. conformément au protocole", rappelle cependant l'AISF qui note que "le seul changement semble être que le port du masque sera obligatoire dès l'âge de 6 ans et non plus 10 ans". "L'HoReCa étant aussi épargné par de nouvelles restrictions, les cafétérias et buvettes pourront rester ouvertes dans le respect du protocole actuel (table de 6 maximum, port du masque, CST, fermeture à 23h, ¿)", conclut l'association qui attend la parution d l'arrêté royal pour voir ces consignes confirmées, voire précisées. Du côté néerlandophone, la fédération flamande des sports s'est montrée même "très heureuse que le Comité de consultation reconnaisse enfin que le sport a un impact énorme sur la santé et le bien-être mental des gens", mais elle appelle tout de même les clubs sportifs à suspendre les compétitions pour la dernière semaine avant les vacances de Noël par solidarité avec les élèves. Le sport peut certes se poursuivre sans public, mais plusieurs fédérations avaient déjà décidé de stopper leur championnat en raison du huis-clos. C'est le cas ainsi pour la BNXT League en basket ainsi que les deux autres divisions nationales messieurs (TDM1 et TDM2). Les dames continuent à jouer. C'est le cas aussi pour l'Euromillions Volley League.