Cela faisait six ans que les Lakers n'avaient pas réussi à se qualifier pour les play-offs de la NBA et dix qu'ils n'avaient plus été sacrés champions de la plus prestigieuse des compétitions de basketball au monde. Dans la nuit de dimanche à lundi, ils ont réussi à retrouver les sommets du basket américain après leur large victoire face au Miami Heat (106-93). Cette victoire leur a permis de remporter le quatrième match des Finals (4-2) et d'empocher ainsi leur 17e titre en NBA, devenant ainsi l'équipe la plus titrée de la ligue, à égalité avec les Boston Celtics. Un match qui met fin à la plus longue saison ...

Cela faisait six ans que les Lakers n'avaient pas réussi à se qualifier pour les play-offs de la NBA et dix qu'ils n'avaient plus été sacrés champions de la plus prestigieuse des compétitions de basketball au monde. Dans la nuit de dimanche à lundi, ils ont réussi à retrouver les sommets du basket américain après leur large victoire face au Miami Heat (106-93). Cette victoire leur a permis de remporter le quatrième match des Finals (4-2) et d'empocher ainsi leur 17e titre en NBA, devenant ainsi l'équipe la plus titrée de la ligue, à égalité avec les Boston Celtics. Un match qui met fin à la plus longue saison de l'histoire de la NBA (à cause de l'interruption liée au coronavirus) et terminée dans la "bulle" de Disneyworld, en Floride. Une victoire synonyme de quatrième titre pour la superstar LeBron James, qui entre un peu plus dans la légende. Il devient ainsi le premier joueur de l'histoire à être élu quatre fois MVP des Finals (meilleur joueur des rencontres disputées lors des Finals) avec trois équipes différentes (le Heat de Miami, les Cavaliers de Cleveland et les Lakers de Los Angeles). La franchise basée à LA avait fait venir King James en Californie en 2018 pour décrocher ce titre qui leur échappait depuis si longtemps. Un pari réussi, car il n'aura fallu que deux ans à celui-ci pour ramener son équipe aux sommets.La franchise voulait absolument remporter le titre cette saison pour rendre hommage à la légende des Purple and Gold Kobe Bryant et à sa fille Gigi, tous deux disparus dans un accident d'hélicoptère en janvier dernier. Kobe Bryant, quintuple champion avec la franchise californienne, avait en début de saison dernière chuchoté à l'oreille de LeBron James "C'est ton année, gagne ce titre", lors d'un temps mort. Une phrase devenue synonyme de mission pour King James et son équipe, qui se devaient de remporter ce titre en mémoire de Black Mamba. LBJ, qui déclarait en fin de match que "le décès de Kobe nous a encore plus rapprochés. On était en mission".L'autre star des Lakers, Anthony Davies, a également tenu à rendre hommage à la légende partie trop tôt : "Tout ce qu'on voulait depuis la tragédie, c'était de gagner le titre pour lui. Je sais qu'il nous regarde de là-haut et qu'il est fier. Je sais que Vanessa (Bryant, ndlr) est fière de nous, comme de la franchise. Ça signifie beaucoup pour nous. Parce que c'était vraiment dur. C'était un grand frère pour nous. On l'a fait pour lui."L'équipe des Lakers représente un renouveau en NBA, car 12 des 18 joueurs ne faisaient pas partie de l'effectif la saison dernière. Les joueurs les plus anciens du club sont seulement arrivés en 2017. La formation californienne a donc préféré recruter des joueurs expérimentés (la moitié de l'effectif a plus de trente ans) plutôt que des jeunes joueurs auxquels le public peut s'attacher et ce afin d'obtenir rapidement des résultats. Un nouveau modèle payant qui couronne une équipe guidée par un LeBron James chaque jour un peu plus dans la légende. King James a rendu hommage à Kobe Bryant de la plus belle des manières. Leandro Thibaut (st.)