Le Panathlon Wallonie-Bruxelles a remis ses Prix Fair-Play pour 2019-2020 à l'occasion d'une cérémonie organisée lundi soir à Bruxelles. Par ces récompenses, le Panathlon, qui défend l'éthique sportive en Fédération Wallonie-Bruxelles, a voulu mettre en lumière ceux qui ont oeuvré pour l'amour du sport.

Tom Distave, un jeune hockeyeur d'Auderghem, a été récompensé dans la catégorie "Sportif/ve ou équipe de moins de 18 ans" pour avoir indiqué à l'arbitre qu'un de ses équipiers avait commis une faute, offrant un penalty à ses adversaires.

Dans la catégorie "Sportif/ve ou équipe de plus de 18 ans", Alexis Biotte, un joueur de football de La Buissière, a été récompensé pour avoir sorti le ballon pour que l'adversaire puisse soigner son gardien alors que le but était vide.

Keevin Malcourant, un joggeur de Marchienne-au-Pont, a lui reçu un prix pour avoir accompagné une personne atteinte de la maladie de Parkinson lors d'une course, oubliant ses objectifs de chrono.

Dans la catégorie "Promotion ou développement d'un projet Fair-Play", le club de basketball des Molenbeek Rebels qui base ses principes sur le compagnonnage. 147 jeunes joueuses pratiquent le basketball et sont encadrées par d'autres jeunes filles.

Joy Jouret a elle été récompensée dans la catégorie "Personnalité" pour être devenue la coach de l'équipe masculine de hockey de Namur.

Le para-cycliste Eric Deleux a lui été récompensé pour ses efforts pour une plus grande inclusion des moins et non-valides. Deux prix ont également été remis à Maxime Laloux, entraîneur de football dans la province de Namur, et au club de football en salle Anneessens 25, pour avoir mis en place des actions de solidarité pendant la crise du coronavirus.

Dans la catégorie "L'arbitre, vecteur des valeurs positives du sport", le club de volleyball féminin de Thimister-Herve a été récompensé pour son travail de promotion de l'arbitrage et du fair-play au sein du club.

Le Panathlon Wallonie-Bruxelles a remis ses Prix Fair-Play pour 2019-2020 à l'occasion d'une cérémonie organisée lundi soir à Bruxelles. Par ces récompenses, le Panathlon, qui défend l'éthique sportive en Fédération Wallonie-Bruxelles, a voulu mettre en lumière ceux qui ont oeuvré pour l'amour du sport.Tom Distave, un jeune hockeyeur d'Auderghem, a été récompensé dans la catégorie "Sportif/ve ou équipe de moins de 18 ans" pour avoir indiqué à l'arbitre qu'un de ses équipiers avait commis une faute, offrant un penalty à ses adversaires. Dans la catégorie "Sportif/ve ou équipe de plus de 18 ans", Alexis Biotte, un joueur de football de La Buissière, a été récompensé pour avoir sorti le ballon pour que l'adversaire puisse soigner son gardien alors que le but était vide.Keevin Malcourant, un joggeur de Marchienne-au-Pont, a lui reçu un prix pour avoir accompagné une personne atteinte de la maladie de Parkinson lors d'une course, oubliant ses objectifs de chrono. Dans la catégorie "Promotion ou développement d'un projet Fair-Play", le club de basketball des Molenbeek Rebels qui base ses principes sur le compagnonnage. 147 jeunes joueuses pratiquent le basketball et sont encadrées par d'autres jeunes filles.Joy Jouret a elle été récompensée dans la catégorie "Personnalité" pour être devenue la coach de l'équipe masculine de hockey de Namur. Le para-cycliste Eric Deleux a lui été récompensé pour ses efforts pour une plus grande inclusion des moins et non-valides. Deux prix ont également été remis à Maxime Laloux, entraîneur de football dans la province de Namur, et au club de football en salle Anneessens 25, pour avoir mis en place des actions de solidarité pendant la crise du coronavirus. Dans la catégorie "L'arbitre, vecteur des valeurs positives du sport", le club de volleyball féminin de Thimister-Herve a été récompensé pour son travail de promotion de l'arbitrage et du fair-play au sein du club.