Karsten Warholm a devancé l'Américain Rai Benjamin (46.17) au terme d'une finale palpitante. Le Brésilien Alison dos Santos (46.72) a décroché le bronze. La course, partie sur un rythme effréné avec un départ phénoménal de Warholm, a été la plus rapide de l'histoire. Benjamin a cru pouvoir arriver à la hauteur du Norvégien à 50 m de l'arrivée, mais Warholm s'est arraché pour maintenir son avance et couper la ligne en vainqueur. Il confirme ainsi sa mainmise totale sur le 400 m haies. Double champion du monde en 2017 et 2019, le Norvégien (25 ans) a désormais tout gagné sur cette épreuve puisqu'il possède également le titre européen (2018). Il s'était aussi imposé lors de l'Euro en salle à Glasgow en 2019 sur le 400 m plat. Le 1er juillet, Warholm, 25 ans, avait fait tomber le mythique record du monde de Kevin Young (46.78), qui datait des Jeux de Barcelone 1992.

https://www.rtbf.be/auvio/detail_400m-haies-finale-hommes?id=2797234&jwsource=cl
Karsten Warholm a devancé l'Américain Rai Benjamin (46.17) au terme d'une finale palpitante. Le Brésilien Alison dos Santos (46.72) a décroché le bronze. La course, partie sur un rythme effréné avec un départ phénoménal de Warholm, a été la plus rapide de l'histoire. Benjamin a cru pouvoir arriver à la hauteur du Norvégien à 50 m de l'arrivée, mais Warholm s'est arraché pour maintenir son avance et couper la ligne en vainqueur. Il confirme ainsi sa mainmise totale sur le 400 m haies. Double champion du monde en 2017 et 2019, le Norvégien (25 ans) a désormais tout gagné sur cette épreuve puisqu'il possède également le titre européen (2018). Il s'était aussi imposé lors de l'Euro en salle à Glasgow en 2019 sur le 400 m plat. Le 1er juillet, Warholm, 25 ans, avait fait tomber le mythique record du monde de Kevin Young (46.78), qui datait des Jeux de Barcelone 1992.