Le meldonium est une hormone qui "n'existe qu'en Russie et qui modifie le métabolisme. On l'utilise pour prévenir les infarctus et il permet une augmentation de l'oxygénation musculaire", explique Jean-Pierre Castiaux, médecin du sport et professeur à l'Université catholique de Louvain (UCL). Cela peut avoir des effets sur les performances physiques.

"Le meldonium augmente la captation de l'oxygène et peut accélérer la récupération. C'est assez douteux et c'est pour ça qu'il vient d'être interdit, même s'il existe depuis des années".

La joueuse de tennis a déclaré lundi prendre ce médicament pour prévenir le diabète. "Mais c'est une explication un peu foireuse. Il y a eu certaines expériences chez les animaux qui montreraient que, peut-être, le meldonium préviendrait le diabète mais il n'y a pas eu de réelles études. Et aucun produit ne marche réellement pour prévenir cette maladie".

La joueuse n'est pas la seule à avoir été contrôlée positive pour cette substance. Le journal sportif français L'Équipe rapporte notamment que l'ancien vainqueur du marathon de Tokyo, Endeshaw Negesse a été contrôlé positif en janvier. Lundi, la Russe Ekaterina Bobrova, médaillée de bronze européenne de danse sur glace, a aussi annoncé que des traces de meldonium avaient été retrouvées dans son sang.

Maria Sharapova a été suspendue provisoirement. Elle risque jusqu'à quatre ans de suspension.

LIRE AUSSI :

- Dopant le meldonium? Pas pour son inventeur!

- Dopage: Maria Sharapova contrôlée positive à l'Open d'Australie

Le meldonium est une hormone qui "n'existe qu'en Russie et qui modifie le métabolisme. On l'utilise pour prévenir les infarctus et il permet une augmentation de l'oxygénation musculaire", explique Jean-Pierre Castiaux, médecin du sport et professeur à l'Université catholique de Louvain (UCL). Cela peut avoir des effets sur les performances physiques. "Le meldonium augmente la captation de l'oxygène et peut accélérer la récupération. C'est assez douteux et c'est pour ça qu'il vient d'être interdit, même s'il existe depuis des années". La joueuse de tennis a déclaré lundi prendre ce médicament pour prévenir le diabète. "Mais c'est une explication un peu foireuse. Il y a eu certaines expériences chez les animaux qui montreraient que, peut-être, le meldonium préviendrait le diabète mais il n'y a pas eu de réelles études. Et aucun produit ne marche réellement pour prévenir cette maladie". La joueuse n'est pas la seule à avoir été contrôlée positive pour cette substance. Le journal sportif français L'Équipe rapporte notamment que l'ancien vainqueur du marathon de Tokyo, Endeshaw Negesse a été contrôlé positif en janvier. Lundi, la Russe Ekaterina Bobrova, médaillée de bronze européenne de danse sur glace, a aussi annoncé que des traces de meldonium avaient été retrouvées dans son sang. Maria Sharapova a été suspendue provisoirement. Elle risque jusqu'à quatre ans de suspension. LIRE AUSSI :- Dopant le meldonium? Pas pour son inventeur!- Dopage: Maria Sharapova contrôlée positive à l'Open d'Australie