Deux sorties de piste au même endroit, celles d'Adrian Sutil (Sauber) et Jules Bianchi (Marussia), ont provoqué cette interruption définitive, au 46e des 53 tours prévus, sur une piste détrempée de bout en bout. Si Sutil est rentré à pied aux stands, l'état de santé du pilote français, 25 ans, inspirait les plus grandes inquiétudes. Transporté au centre médical, il a ensuite été transporté par hélicoptère vers l'hôpital.

Le Français Jules Bianchi évacué en ambulance, inconscient

Le Français Jules Bianchi (Marussia), victime d'une sortie de piste dans les derniers tours du Grand Prix du Japon de Formule 1, est "grièvement blessé à la tête", a indiqué la Fédération internationale de l'automobile (FIA), dimanche soir à Suzuka. Bianchi, 25 ans, a été évacué inconscient, en ambulance, vers l'hôpital général de Mie, à quelques kilomètres de Suzuka, avec un masque à oxygène sur le visage, et la course a été définitivement interrompue. Son père Philippe Bianchi a déclaré sur la chaîne de télévision française France 3 que le pilote était "dans un état grave" et était "en train d'être opéré d'urgence pour un hématome à la tête".

Jules Bianchi, 25 ans, 34 GP de F1 à son compteur personnel, se bat désormais pour sa vie, à cause de cet accident qui a plongé le paddock de Suzuka dans le silence. Aucune image de l'accident de Bianchi, sur une piste détrempée, n'a été diffusée par les écrans de contrôle sur le circuit de Suzuka. Il semble que l'arrière de sa voiture a heurté l'arrière de l'engin de levage, après une glissade dans le bac à sable du virage numéro 7, appelé "courbe Dunlop". Né à Nice, Bianchi court depuis deux ans en Formule 1, dans l'écurie anglo-russe Marussia (ex-Virgin) à laquelle il a apporté cette année, fin mai, les deux premiers points de son histoire, en terminant 9e du GP de Monaco. Issu d'une famille de pilotes automobiles - il est le petit-neveu de l'ancien champion belge Lucien Bianchi, décédé au Mans en 1969, un an après sa victoire aux 24 heures -, il fait partie de la filière de pilotes Ferrari Academy depuis 2009.

Deux sorties de piste au même endroit, celles d'Adrian Sutil (Sauber) et Jules Bianchi (Marussia), ont provoqué cette interruption définitive, au 46e des 53 tours prévus, sur une piste détrempée de bout en bout. Si Sutil est rentré à pied aux stands, l'état de santé du pilote français, 25 ans, inspirait les plus grandes inquiétudes. Transporté au centre médical, il a ensuite été transporté par hélicoptère vers l'hôpital.Le Français Jules Bianchi évacué en ambulance, inconscient Le Français Jules Bianchi (Marussia), victime d'une sortie de piste dans les derniers tours du Grand Prix du Japon de Formule 1, est "grièvement blessé à la tête", a indiqué la Fédération internationale de l'automobile (FIA), dimanche soir à Suzuka. Bianchi, 25 ans, a été évacué inconscient, en ambulance, vers l'hôpital général de Mie, à quelques kilomètres de Suzuka, avec un masque à oxygène sur le visage, et la course a été définitivement interrompue. Son père Philippe Bianchi a déclaré sur la chaîne de télévision française France 3 que le pilote était "dans un état grave" et était "en train d'être opéré d'urgence pour un hématome à la tête".Jules Bianchi, 25 ans, 34 GP de F1 à son compteur personnel, se bat désormais pour sa vie, à cause de cet accident qui a plongé le paddock de Suzuka dans le silence. Aucune image de l'accident de Bianchi, sur une piste détrempée, n'a été diffusée par les écrans de contrôle sur le circuit de Suzuka. Il semble que l'arrière de sa voiture a heurté l'arrière de l'engin de levage, après une glissade dans le bac à sable du virage numéro 7, appelé "courbe Dunlop". Né à Nice, Bianchi court depuis deux ans en Formule 1, dans l'écurie anglo-russe Marussia (ex-Virgin) à laquelle il a apporté cette année, fin mai, les deux premiers points de son histoire, en terminant 9e du GP de Monaco. Issu d'une famille de pilotes automobiles - il est le petit-neveu de l'ancien champion belge Lucien Bianchi, décédé au Mans en 1969, un an après sa victoire aux 24 heures -, il fait partie de la filière de pilotes Ferrari Academy depuis 2009.