"Cette décision, qui tient compte des recommandations des experts de l'Organisation Mondiale de la Santé, est, dans le contexte d'expansion du Covid-19, certainement la décision la plus sage à prendre", a débuté le COIB. "Il était primordial que les athlètes et l'ensemble des publics (coaches, entourage, journalistes, invités,...) participants puissent avoir la garantie d'aller aux JO dans des conditions de risque zéro sur le plan de leur santé" et "que les athlètes du monde entier aient pu s'entraîner dans des conditions acceptables."

Convaincu que les JO de Tokyo, qui devraient se tenir dès lors en 2021, seront malgré tout un "réel succès", le COIB a souligné qu'ils constitueront assurément "l'occasion pour le monde entier de se réunir autour d'un événement qui véhicule des valeurs fondamentales et universelles".

Le président de l'instance belge Pierre-Olivier Beckers a assuré que les athlètes belges pourront compter sur le COIB et l'ensemble des acteurs du sport de haut niveau "pour que leur rêve devienne réalité et qu'ils puissent aborder les Jeux de Tokyo - malgré le contexte très chahuté - dans des conditions de préparation optimales".

"Cette décision, qui tient compte des recommandations des experts de l'Organisation Mondiale de la Santé, est, dans le contexte d'expansion du Covid-19, certainement la décision la plus sage à prendre", a débuté le COIB. "Il était primordial que les athlètes et l'ensemble des publics (coaches, entourage, journalistes, invités,...) participants puissent avoir la garantie d'aller aux JO dans des conditions de risque zéro sur le plan de leur santé" et "que les athlètes du monde entier aient pu s'entraîner dans des conditions acceptables." Convaincu que les JO de Tokyo, qui devraient se tenir dès lors en 2021, seront malgré tout un "réel succès", le COIB a souligné qu'ils constitueront assurément "l'occasion pour le monde entier de se réunir autour d'un événement qui véhicule des valeurs fondamentales et universelles". Le président de l'instance belge Pierre-Olivier Beckers a assuré que les athlètes belges pourront compter sur le COIB et l'ensemble des acteurs du sport de haut niveau "pour que leur rêve devienne réalité et qu'ils puissent aborder les Jeux de Tokyo - malgré le contexte très chahuté - dans des conditions de préparation optimales".