L'information a été officialisée, vendredi lors d'une conférence de presse virtuelle, par Jacques Borlée, accompagné du ministre flamand des Sports, Ben Weyts, et du coordinateur du sport de haut niveau à la VAL, Rutger Smith.

L'entraîneur de ces athlètes, tous spécialisés dans le 400 m, a expliqué que ce transfert était destiné à "pouvoir continuer à s'entraîner dans les meilleures conditions et prester au plus haut niveau". "La Flandre accueille chaleureusement ces athlètes du top niveau", a déclaré Ben Weyts. "C'est agréable de sentir l'enthousiasme de Sport Vlaanderen et de la VAL", a dit Jacques Borlée dont les relations avec la LBFA ont presque toujours été tendues.

Outre les cinq athlètes qui migrent vers la ligue flamande, l'équipe Borlée est encore composée de trois autres athlètes (Jonathan Sacoor, Tuur Bras et Elise Lasser) qui sont déjà membres de la VAL.

Pour parfaitement se fondre dans leur nouveau décor, les quatre athlètes francophones (les Borlée et Camille Laus) devront suivre un cursus de néerlandais, a précisé Sport Vlaanderen.

L'information a été officialisée, vendredi lors d'une conférence de presse virtuelle, par Jacques Borlée, accompagné du ministre flamand des Sports, Ben Weyts, et du coordinateur du sport de haut niveau à la VAL, Rutger Smith. L'entraîneur de ces athlètes, tous spécialisés dans le 400 m, a expliqué que ce transfert était destiné à "pouvoir continuer à s'entraîner dans les meilleures conditions et prester au plus haut niveau". "La Flandre accueille chaleureusement ces athlètes du top niveau", a déclaré Ben Weyts. "C'est agréable de sentir l'enthousiasme de Sport Vlaanderen et de la VAL", a dit Jacques Borlée dont les relations avec la LBFA ont presque toujours été tendues. Outre les cinq athlètes qui migrent vers la ligue flamande, l'équipe Borlée est encore composée de trois autres athlètes (Jonathan Sacoor, Tuur Bras et Elise Lasser) qui sont déjà membres de la VAL. Pour parfaitement se fondre dans leur nouveau décor, les quatre athlètes francophones (les Borlée et Camille Laus) devront suivre un cursus de néerlandais, a précisé Sport Vlaanderen.