Le Comité international olympique (CIO) recommande aux fédérations internationales de ne pas inviter de sportifs russes et bélarusses lors des compéitions sportives internationales, a indiqué le CIO lundi.

Soulignant que de nombreux athlètes d'Ukraine sont empêchés de concourir en raison de l'attaque des troupes russes contre leur pays, la commission exécutive du CIO "recommande aux Fédérations internationales de sport et aux organisateurs de manifestations sportives de ne pas inviter ou de permettre la participation d'athlètes et de représentants officiels russes et bélarusses aux compétitions internationales". Vendredi, la commission exécutive du CIO avait déjà demandé à toutes les fédérations sportives internationales de "déplacer ou d'annuler leurs manifestations sportives actuellement prévues en Russie ou au Bélarus. Jeudi, le CIO avait condamné "fermement" la violation de la trêve olympique par le gouvernement russe, rappelant qu'elle a débuté sept jours avant le début des Jeux Olympiques d'hiver et doit se terminer sept jours après la clôture des Jeux Paralympiques

Le Comité international olympique (CIO) recommande aux fédérations internationales de ne pas inviter de sportifs russes et bélarusses lors des compéitions sportives internationales, a indiqué le CIO lundi.Soulignant que de nombreux athlètes d'Ukraine sont empêchés de concourir en raison de l'attaque des troupes russes contre leur pays, la commission exécutive du CIO "recommande aux Fédérations internationales de sport et aux organisateurs de manifestations sportives de ne pas inviter ou de permettre la participation d'athlètes et de représentants officiels russes et bélarusses aux compétitions internationales". Vendredi, la commission exécutive du CIO avait déjà demandé à toutes les fédérations sportives internationales de "déplacer ou d'annuler leurs manifestations sportives actuellement prévues en Russie ou au Bélarus. Jeudi, le CIO avait condamné "fermement" la violation de la trêve olympique par le gouvernement russe, rappelant qu'elle a débuté sept jours avant le début des Jeux Olympiques d'hiver et doit se terminer sept jours après la clôture des Jeux Paralympiques