Le CIO qui juge excellente les deux candidatures ne veut pas "perdre" l'une des deux. Elle souhaite les récompenser en attribuant le 13 septembre prochain à Lima, au Pérou, les organisations de 2024 et 2028.

A en croire le quotidien financier, le président du CIO, Thomas Bach aurait promis des compensations financières à la ville californienne pour accepter de repousser de quatre ans son organisation (qui serait la 3e de l'histoire après 1932 et 1984). On évoque le chiffre de 2 milliards de dollars.

Le CIO qui juge excellente les deux candidatures ne veut pas "perdre" l'une des deux. Elle souhaite les récompenser en attribuant le 13 septembre prochain à Lima, au Pérou, les organisations de 2024 et 2028. A en croire le quotidien financier, le président du CIO, Thomas Bach aurait promis des compensations financières à la ville californienne pour accepter de repousser de quatre ans son organisation (qui serait la 3e de l'histoire après 1932 et 1984). On évoque le chiffre de 2 milliards de dollars.