La réanalyse des échantillons de Teja Gregorin prélevés lors des Jeux de Vancouver 2010 a révélé la présence d'une substance interdite, la GHRP-2, et de son métabolite (GHRP-2 M2).

La fédération internationale de biathlon (IBU) est à présent "priée d'envisager toute autre mesure relevant de sa compétence".

En 2010, à Vancouver, Gregorin avait obtenu comme meilleur résultat individuel deux neuvièmes places, sur 7,5 km et sur la poursuite 10 km. Quatre ans plus tard, à Sotchi, la Slovène avait décroché le bronze de la poursuite 10 km. Elle compte également deux médailles d'argent aux Mondiaux à son palmarès, en 2009 sur la poursuite 15 km et en 2012 lors du relais mixte.

La réanalyse des échantillons de Teja Gregorin prélevés lors des Jeux de Vancouver 2010 a révélé la présence d'une substance interdite, la GHRP-2, et de son métabolite (GHRP-2 M2). La fédération internationale de biathlon (IBU) est à présent "priée d'envisager toute autre mesure relevant de sa compétence". En 2010, à Vancouver, Gregorin avait obtenu comme meilleur résultat individuel deux neuvièmes places, sur 7,5 km et sur la poursuite 10 km. Quatre ans plus tard, à Sotchi, la Slovène avait décroché le bronze de la poursuite 10 km. Elle compte également deux médailles d'argent aux Mondiaux à son palmarès, en 2009 sur la poursuite 15 km et en 2012 lors du relais mixte.