Povetkin a été contrôlé positif à une substance interdite depuis 2008, l'ostarine, utilisée notamment par les boxeurs mais dont l'usage est en principe réservé aux personnes âgées, pour augmenter la masse musculaire, selon le patron de la WBC Mauricio Sulaiman.

L'entourage du Russe, champion olympique en 2004 à Athènes, se montre toutefois sceptique et a demandé une analyse de l'échantillon B.

"On ne comprend pas comment ce produit qu'il n'a pas pris peut avoir été retrouvé dans ses urines..."

Un précédent championnat WBC de Povetkin contre le tenant du titre américain Deontay Wilder avait déjà été annulé fin mai pour les mêmes raisons, des traces de meldonium ayant à l'époque été décelées.

Sliverne, dépossédé du titre à Las Vegas en janvier 2015 par Wilder, aujourd'hui malade, espère bien à présent être désigné comme son challenger officiel.

Povetkin a été contrôlé positif à une substance interdite depuis 2008, l'ostarine, utilisée notamment par les boxeurs mais dont l'usage est en principe réservé aux personnes âgées, pour augmenter la masse musculaire, selon le patron de la WBC Mauricio Sulaiman. L'entourage du Russe, champion olympique en 2004 à Athènes, se montre toutefois sceptique et a demandé une analyse de l'échantillon B. "On ne comprend pas comment ce produit qu'il n'a pas pris peut avoir été retrouvé dans ses urines..." Un précédent championnat WBC de Povetkin contre le tenant du titre américain Deontay Wilder avait déjà été annulé fin mai pour les mêmes raisons, des traces de meldonium ayant à l'époque été décelées. Sliverne, dépossédé du titre à Las Vegas en janvier 2015 par Wilder, aujourd'hui malade, espère bien à présent être désigné comme son challenger officiel.